perplexed recruiter.jpg

8 trucs pour effaroucher un employeur potentiel

Nancy B-Pilon|

Vous n’avez aucune envie d’obtenir l’emploi pour lequel vous avez postulé? Voici ce qu’il faut alors inclure dans votre CV…

 

Un CV haut en couleur

Imprimez votre curriculum vitae sur du papier coloré et, si c’est possible, parfumé. Si votre candidature ressort forcément de la pile, l’employeur qui a mal aux yeux à cause de la trop grande fluorescence du papier, ou qui éternue à cause de son odeur douteuse, ne prendra pas le temps de lire tout ce qui pourrait l’intéresser.

 

Une adresse de courriel grivoise

En 1999, vous vous êtes créé un courriel avec l’adresse sexybabe69@stupide.com et vous continuez à l’utiliser allégrement aujourd’hui? Cette adresse peut convenir pour un échange de courriel amical, mais professionnellement, bonjour le faux pas.

 

Une image ne vaut pas mille mots

Vous aimez bien cette photo de vous qui vous montre confiant et heureux. Tant mieux, mais gardez-la pour vous. À moins de postuler pour un poste de mannequin, il n’est pas recommandé de se faire voir sur son CV. Vous voulez être choisi en fonction de vos compétences, pas parce que vous ressemblez à Penelope Cruz.

 

Les infos personnelles c’est… personnel

À moins que vous ayez vraiment envie de donner toutes les chances possibles à quiconque parcourant  votre curriculum vitae de voler votre identité et, possiblement, vous faire vivre l’enfer, éviter d’y inscrire des informations telles que votre numéro d’assurance sociale, votre date de naissance et le code de votre système d’alarme.

 

Un passe-temps : une question de goût

Vous êtes passionné des sculptures en chocolat. Quand vous en faites, vous avez l’impression de renouer avec votre enfant intérieur. Vous avez participé à plusieurs expositions et remporté plusieurs prix. Votre futur employeur, lui, trouve que c’est le passe-temps le plus ridicule de l’histoire de l’humanité. Et hop! Votre candidature n’est pas retenue.

 

Des réalisations qui n’en sont pas vraiment

Vous avez été nommée Reine du Bal lors de votre soirée de finissants du secondaire en 1976? On ne doute pas que ce fût un moment mémorable. On ne croit pas, par contre, que cette information fait de vous la candidate idéale pour l’emploi convoité.

 

Tout emploi n’est pas bon à nommer

Été 1993, vous étiez la mascotte de Monsieur Hot Dog à St-Barnabé. À moins que vous ne postuliez pour un poste de mascotte, vous n’avez pas besoin d’inclure cette étape de votre vie dans la liste de vos expériences.

 

 

Laisser plomber un épais brouillard sur les dates

« Technicien en informatique chez GéniMachin – 2009 ». Vous avez, en effet, été technicien en informatique dans cette boîte en 2009. Vous ne l’avez été que trois mois, par contre, et avez dû démissionner pour une raison obscure. Ne mettre sur votre CV qu’une partie de l’information pour bien paraître n’est pas une bonne idée. Tôt ou tard, votre futur employeur sera mis au parfum – en contactant votre ancien patron par exemple – et votre crédibilité sera compromise.

 

Vos mensurations, un vocabulaire trop élaboré et vos allégeances politiques sont aussi de bons moyens de rebuter votre futur employeur. Si vous désirez être considéré pour l’emploi pour lequel vous postulez, rédigez simplement un CV honnête où l’on retrouve facilement des informations pertinentes liées à vos forces et au poste convoité.

Ajouter n’importe quoi pour « grossir » votre CV (et ainsi masquer un parcours professionnel peu un peu mince) pourrait très vite se retourner contre vous!


Category: