Young Man Lying Beside a Laptop

Utilisez Facebook à bon escient

Workopolis|

Combien de fois vous êtes-vous surpris à perdre du temps sur
Facebook? Vous savez très certainement de quoi je parle, non? Que ce
soit en regardant des images, parfois même de personnes que vous ne
connaissez pas, en lisant des mises à jour de statut… Bref, vous vouliez
savoir qui fait quoi et quand. Facebook est devenu une véritable
drogue, et, malgré ce côté voyeur, le site est également devenu un
véritable outil de recherche d’emploi. Les agences de recrutement
mettent en ligne leurs offres, avec beaucoup de détails, et les mettent à
jour très souvent. Bon nombre d’entre vous profitent aussi de Facebook
pour rechercher d’anciens camarades d’école ou collègues de travail.

Mais, si vous créez un compte et utilisez régulièrement ce type de
site internet dit « social », la discrétion est toujours conseillée. Les
employeurs potentiels recherchent aussi sur Facebook tout détail «
croustillant » sur votre vie, avant de confirmer votre embauche. Inutile
dès lors de publier sur votre page les photos de votre dernière sortie
arrosée. Ainsi, un agent de police de Washington a dû démissionner de
son poste, et un autre a été licencié, après que leur hiérarchie ait
reçu des plaintes concernant des photos « douteuses » sur leurs pages
Facebook. Il n’y avait rien d’illégal à publier des photos de policiers
en uniforme, mais elles portaient atteinte à la réputation de tous les
policiers, selon les supérieurs des deux hommes. Certes, ce type de
conséquences est peut-être démesuré, mais elles permettent de nous
ouvrir les yeux sur la réalité des sites sociaux. Il y a beaucoup
d’autres histoires qui nous incitent à redoubler de vigilance avant de
publier des informations et photos sur Facebook. Récemment, une
candidate démocrate au Sénat, Krystal Ball, originaire de Virginie, a vu
sa carrière s’arrêter brusquement. La raison : des photos de la
candidate en costume sexy de Noël ont été publiées sur internet. La
morale de l’histoire : si vous désirez jouer un rôle public, ne portez
pas de costume sexy de Noël. N’oubliez jamais que les photos que vous
publiez sur Facebook peuvent être retrouvées par divers moteurs de
recherche, si vous ne sélectionnez pas les bons paramètres de
protection. Ainsi, le site OpenBook permet à n’importe qui de rechercher
les détails « croustillants » de votre vie publiés sur Facebook, même
sans être votre « ami » ou même inscrit sur Facebook.

L’université Johns Hopkins de Baltimore, dans le Maryland, publie,
dans son infolettre, des conseils à leur propre centre de recherche
d’emploi, qui devrait donner plus de conseils aux étudiants sur la façon
de se conduire sur Facebook. La directrice adjointe de ce centre,
Melissa Ziegler, admet que « les employeurs utilisent les réseaux
sociaux dans le cadre de leur processus d’embauche », et ajoute que «
les jeunes pensent que ce qu’ils publient est privé grâce au mot de
passe, mais ce qui est sur internet n’est jamais privé ».

Que devez-vous faire pour vous protéger? Voici quelques conseils :

  1. Triez vos photos. Réfléchissez deux fois avant de publier des photos
    compromettantes. N’hésitez pas à supprimer les balises que d’autres ont
    insérées sur des photos vous représentant.
  2. Restez à l’écart de la politique et la religion, à moins que ce ne
    soit votre métier. Un futur employeur n’a pas besoin de savoir pour qui
    vous votez ou en quoi vous croyez.
  3. Modifiez les paramètres de sécurité de votre vie privée. Facebook
    propose un certain nombre de paramètres de confidentialité. En clair,
    sécurisez vos informations personnelles, commentaires et photos, avant
    de postuler pour un emploi, ou d’accepter une demande d’amitié d’un
    employeur potentiel.

Il est évident que Facebook est un outil de réseautage performant, et
peut être un outil de recherche d’emploi très efficace si vous
l’utilisez correctement… avec une grande vigilance.

Follow Workopolis

Catégorie: Actualités, Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers, Recrutement et gestion