langage_corporel_300x225.jpg

Utilisez le langage du corps à votre avantage en entrevue

Patricia St-Pierre|

Beaucoup de personnes ne se préoccupent que de ce qu’elles disent
lors d’une entrevue et c’est une erreur monumentale. Au-delà des mots,
tout votre corps parle et les recruteurs savent interpréter votre
langage corporel. D’où l’importance de l’utiliser judicieusement en
considérant votre langage non verbal comme faisant partie du message
global que vous livrez à l’employeur.

La gestuelle est le premier langage de l’être humain et donc le plus
inscrit dans notre mémoire affective et le plus signifiant dans notre
inconscient. Alors que l’échange verbal se fait de manière consciente,
la communication non verbale se fait en partie inconsciemment, bien
qu’il soit possible de la mener délibérément et de l’utiliser de manière
stratégique.

Votre corps parle à votre insu

Le corps exprime l’ensemble des émotions qui nous habitent. Les
expressions du visage, les gestes, les postures, les bruits divers
révèlent beaucoup plus que ce que l’on croit. Les choix vestimentaires,
la coiffure, le maquillage font aussi partie des éléments de
communication non verbale qui envoient des signaux aux recruteurs.

Force est de constater que la communication verbale n’est qu’une
composante de la communication. En effet, dans les années 1960, le
chercheur américain Albert Mehrabian a estimé que 55% d’un message est
transmis par le langage corporel, le ton de la voix y contribuant pour
38%, tandis que les mots ne comptent que pour 7%.

Il n’est pas étonnant que l’employeur observe le langage du corps
pour compléter son évaluation, d’autant plus qu’il doit recueillir un
maximum d’informations en un minimum de temps. Par exemple, un simple
hochement de la tête, sans prononcer un seul mot, révèle à votre
interlocuteur que vous comprenez ce qu’il dit. C’est une bonne façon de
demeurer actif et de montrer votre intérêt même lorsque vous ne parlez
pas.

Comme la majorité des recruteurs prennent des notes qui leur
serviront d’aide-mémoire lors de l’évaluation des candidats,
l’importance des mots dans la communication de votre message sera plus
élevée que le pourcentage suggéré par Mehrabian à la condition qu’il y
ait concordance entre ce que vous dites et ce que vous montrez. Par
exemple, si vous mentionnez que vous êtes une personne dynamique,
l’employeur doit en faire lui-même la constatation durant l’entrevue
pour vous croire.

La première impression

Une bonne première impression est extrêmement importante : avant même
qu’il ait prononcé un seul mot, l’image que projette le candidat aura
un effet sur l’employeur. Rappelez-vous qu’une mauvaise première
impression ne s’efface pas facilement et qu’il n’y a pas de deuxième
chance de faire une première bonne impression!

Attention, il n’y a pas que le recruteur qui peut vous remarquer lors
de votre rendez-vous. Pensez à soigner votre conduite auprès du
personnel à la réception et à vous montrer poli et souriant avec tous
les employés rencontrés dans les corridors afin qu’ils aient une opinion
positive de vous. En effet, ces personnes sont souvent appelées à
émettre leur perception sur les candidats reçus par l’organisation.

Vigilant, mais naturel

L’importance du langage non verbal est donc très significative,
particulièrement lors d’une entrevue. Comme la gestuelle prend une part
importante dans votre exposé et que le recruteur l’interprète à votre
insu, soyez également attentif à votre manière de bouger. La plupart des
gens savent que cette dimension de la communication existe, mais
plusieurs candidats ne mesurent pas avec justesse son extrême importance
en entrevue.

Malgré tout, vous ne devez pas avoir peur de faire des gestes. Vous
pouvez utiliser le langage non verbal à votre avantage, car il peut
renforcer la cohérence de votre discours. On dit que le langage du corps
dit la vérité.

Cette chronique est tirée du livre Entrevue – Préparez-vous en 3
étapes : Méthode d’entrevue P.A.T. Copyright © Patricia St-Pierre,
2011. www.entrevues-conseils.com

Follow Workopolis

Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi, Recrutement et gestion