Job interview

10 secrets de recruteurs pour être embauché

Corinne Fréchette-Lessard|

Envoyer un CV sobre, se vanter et être enthousiaste mais pas trop… Des conseils pour plaire aux recruteurs avant, pendant et après l’entrevue.

 

1. Les CV « fleuves » sur un papier fancy n’intéressent personne
Les recruteurs ne sont pas intéressés par les postes que vous occupiez il y a 20 ans. Limitez vos expériences aux 10 à 15 dernières années et résumez chaque emploi à l’essentiel. Maximum deux pages!

2. Une coquille peut couler votre candidature
Dans un marché compétitif, les petits détails comme les fautes dans un CV ou une lettre de présentation peuvent faire la différence. Certaines entreprises utilisent même ce critère pour éliminer des candidats, qu’ils perçoivent comme trop négligents.

3. Le langage corporel compte
Le corps parle, parfois plus que les mots, et les recruteurs l’écoutent. En entrevue, si vous vous évachez sur votre chaise, ils percevront de la paresse ou du désintérêt. Soutenez le regard de l’intervieweur et évitez de taper du pied nerveusement, de jouer avec vos cheveux ou de mordiller vos ongles.

4. Être sympathique est important
Si les recruteurs vous ont convoqué en entrevue, c’est qu’ils vous croient compétent. Maintenant, ils veulent voir si vous êtes agréable à côtoyer et si vous vous intégrerez bien à l’équipe et à la culture de l’entreprise. Avoir l’air trop rigide ou coincé pourrait vous nuire.

5. Faire la liste de vos anciennes tâches ne suffit pas
Ne vous contentez pas de réciter les tâches et responsabilités de vos anciens postes. Les recruteurs ne vous ont pas convoqué pour avoir une version vivante de votre CV. Ce qu’ils veulent entendre, ce sont vos faits d’armes. Vous avez implanté une nouvelle méthode de gestion de projet? Vous avez doublé les ventes de votre service? Dites-le!

6. Vous avez le droit de vous vendre
Beaucoup de gens craignent d’avoir l’air arrogants ou prétentieux, mais les recruteurs préfèrent les candidats qui ont de l’assurance à ceux qui manquent de confiance en eux.

7. C’est possible d’être trop enthousiaste
Démontrer de l’intérêt pour le poste et l’entreprise est crucial. Mais être trop enthousiaste peut irriter l’employeur. Évitez de faire un suivi trop insistant après l’entrevue ou de laisser entendre que vous seriez prêt à nuire à votre employeur actuel (en démissionnant sur-le-champ, par exemple) pour obtenir l’emploi.

8. Vous devez absolument poser des questions
Un bon candidat pose des questions pertinentes au recruteur, par exemple sur les projets en cours de l’entreprise. L’objectif? Vous renseigner, mais surtout démontrer que vous avez fait votre recherche.

9. La question sur vos attentes salariale est un piège
Quand un recruteur vous demande quel salaire vous espérez, il manœuvre pour avoir le gros bout du bâton dans la négociation. Dites que vos attentes dépendent de l’échelle salariale de la compagnie et des responsabilités liées au poste et donnez une fourchette très large.

10. Les remerciements sont importants
Que ce soit par courriel ou au moyen d’une carte manuscrite, les recruteurs sont sensibles aux petits mots de remerciement. Sans ce petit geste, ils risquent de présumer que l’emploi ne vous intéresse pas.


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi, Recrutement et gestion,