5 signs of an extraordinary boss

5 signes qu’un patron est génial

Christina Bruce|

Lorsqu’un travailleur démissionne, c’est rarement son travail quotidien qui est en cause; plus souvent qu’autrement, une démission est causée par un ou des mauvais patrons.

Qu’est-ce à dire? Qu’est-ce qui distingue un bon d’un mauvais patron?

1) Bonne communication – Les employés sont informés de ce qui se passe dans l’entreprise. Lorsque les temps durs ou qu’une entreprise traverse une période très occupée, la communication en souffre souvent. Selon une étude, 36 % des employés affirment qu’ils n’ont à peu près aucune idée de ce qui se passe dans le reste de l’organisation; seulement 9 % disent être au courant la plupart du temps. La transparence est importante, ne serait-ce que parce qu’elle renvoie aux employés l’idée qu’eux-mêmes sont importants. Les employés veulent être informés dès qu’une décision est prise. Il est irréaliste de demander à un employé de se donner à fond sans lui expliquer le raisonnement stratégique derrière les décisions prises par la direction. J’ai toujours demandé à mes patrons de m’expliquer le « pourquoi » plutôt que le « quoi » s’ils voulaient s’assurer que mon travail correspondent plus fidèlement à leurs attentes.

2) L’employé est appelé à prendre des décisions – Un patron forme une équipe en embauchant des personnes qui ont des compétences précises, n’est-ce pas? Eh bien, il faut laisser ces personnes déployer leurs pleins talents. Personne n’aime subir les affres de la microgestion. En tant que patron, il est important d’avoir confiance en ses employés et de les laisser prendre des décisions; vous gagnez du temps et vos employés sont bien plus motivés. Je me souviens de la première fois qu’un patron m’a dit « Je m’en remets à ton jugement » pour une importante décision éditoriale. J’ai travaillé deux fois plus fort, sachant que j’étais ultimement responsable de la réussite ou de l’échec de cette décision.

3) Un bon patron n’a pas peur de confronter ses employés – Vous serez peut-être en désaccord sur ce point… oui, le tact est une aptitude importante, et il est important pour un patron d’être un modèle positif et inspirant. Cela dit, la critique est souvent très utile, dans la mesure où elle est constructive. Une étude montre que 80 % des patrons évitent de passer des commentaires sur le travail de leurs employés par crainte d’obtenir une mauvaise réaction de leur part. Un bon patron sait comment approcher un employé pour lui expliquer ses lacunes et lui suggérer des façons de s’améliorer.

4) Un bon patron apprend à bien connaître ses employés – Je ne parle pas simplement d’apprendre le nom du conjoint ou encore celui du chien (bien qu’un tel rapport personnel soit également un bon signe.) Lorsque vous connaissez les forces et les faiblesses de votre employé ainsi que les aspects de son travail qui lui plait davantage que d’autres, vous montrez que vous êtes proche de vos gens et que vous savez comment exploiter leurs talents. Un patron qui sait dans quels contextes ses employés excellent est capable de déléguer efficacement.

5) Un bon patron comprend ce que ces employés vivent – Bon nombre de patrons ont suivi le même cheminement que leurs subalternes. Les meilleurs superviseurs sont ceux qui se souviennent des réalités quotidiennes des  supervisés. Il est aussi important qu’un patron prêche par l’exemple. En effet, pour gagner le respect des troupes, rien de mieux que de vous retrousser les manches et de montrer à tous pourquoi vous avez été nommé patron!


Catégorie: Faits divers, Recrutement et gestion,