J

Changer de carrière est bien vu par les employeurs

Workopolis|

Le point de vue des salariés est le plus souvent abordé lorsqu’on parle de changement de carrière. Mais qu’en pensent les employeurs?

par Catherine Martellini

Un sondage publié récemment en France par le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) donne l’heure juste sur l’opinion des patrons à l’égard des reconversions : http://www.coe.gouv.fr/Detail-Espace-presse.html?id_article=1139

L’enquête menée auprès de 993 chefs d’entreprise et directeurs des ressources humaines (DRH) révèle que 86 % de ces derniers étaient satisfaits de la plupart des embauches de personnes reconverties.

De plus, 75 % de ceux qui ont reçu ou embauché ce type de candidat voient cette reconversion comme un atout pour leur entreprise plutôt qu’un inconvénient.

Ces chiffres diminuent toutefois si le changement de métier est à l’intérieur d’une même entreprise. Dans un tel cas, les entreprises croient que le projet a moins de chance de se réaliser, en raison de difficultés pratiques et de demandes de changement non réalistes de la part des employés.

Les avantages d’une reconversion
Les chefs d’entreprise et les DRH qui voient d’un bon œil un changement de métier croient que les candidats reconvertis :

  1. font preuve d’une forte motivation (64 %);
  2. apportent de la diversité au sein de l’équipe de travail (55 %);
  3. apportent un nouveau regard sur le métier (52 %).

En comparaison avec des travailleurs directement issus du domaine, non seulement ces travailleurs seraient plus motivés, mais ils auraient également une plus grande capacité d’adaptation aux évolutions du métier, un atout majeur dans un monde où la flexibilité professionnelle est en constante croissance.

Subir le changement ou le choisir?
Les chefs d’entreprise et les DRH estiment que les chances de succès d’une démarche de reconversion dépendent de la raison d’être de celle-ci.

En effet, les travailleurs qui ont choisi de se reconvertir plutôt que d’avoir subi le changement, comme une suppression d’emploi, augmenteraient, selon eux, les chances de succès de leur projet (82 % contre 49 %).

La majorité des chefs d’entreprise et des DRH ont le sentiment que les reconversions sont néanmoins le plus souvent subies. Les motifs du changement qu’ils entendent le plus souvent des candidats dans le cadre de leur processus de recrutement seraient d’abord par nécessité ; pour retrouver un emploi, pour sortir d’un secteur d’activités fragile ou pour obtenir une meilleure sécurité d’emploi.

Parmi les motifs les plus souvent évoqués par les candidats qui auraient quant à eux choisi de se reconvertir, l’amélioration de la qualité de vie arrive en tête et l’amélioration du statut professionnel en deuxième.

Cela étant dit, ceux qui entreprennent une reconversion de leur plein gré peuvent se réjouir : 77 % des chefs d’entreprise et des DRH estiment qu’une telle démarche mérite d’être tentée.

Les freins au succès d’une démarche de reconversion
Les chefs d’entreprise et les DRH ont également identifié des freins à la réussite d’une démarche de changement de métier. Ceux-ci se regroupent en deux catégories :

  1. Les freins propres aux candidats — Les projets de reconversion des travailleurs de plus de 50 ans auraient moins de chance de réussir que ceux des travailleurs plus jeunes aux yeux des chefs d’entreprise et DRH. De plus, selon eux, la complexité administrative et le manque d’informations sur les possibilités de reconversion constituent des freins importants, plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’un changement interne.
  2. Les freins propres aux entreprises — Certains chefs d’entreprise et DRH ont parfois l’impression que les travailleurs convertis prendront plus de temps à s’adapter au métier et que leur niveau de compétences sera plus faible que les autres candidats.

En conclusion, on retient qu’avec un projet solide de changement de carrière, qui s’est fait par choix plutôt que par dépit a toutes les chances d’être couronné de succès. Alors, foncez !


Catégorie: Actualités, Conseils pour la recherche d’emploi, Recrutement et gestion,