Young man in hip office on an ipad with feet on desk

Changer ses mauvaises habitudes en 5 étapes

Workopolis|

par Fanny Bourel

Les habitudes, c’est pratique: elles permettent au cerveau de dépenser peu d’énergie pour réaliser certaines tâches. Mais certaines habitudes sont nuisibles au travail. Heureusement, elles peuvent être combattues si on emploie la bonne méthode.

1. Décortiquer sa mauvaise habitude
Dans son livre Le pouvoir des habitudes : Changer un rien pour tout changer, Charles Duhigg explique que l’habitude est une boucle qui se forme en 3 étapes. Tout d’abord, un élément déclencheur survient, pousse le cerveau à réagir sur un mode automatique qui entraîne la récompense. Cette dernière conduit le cerveau à valider l’ensemble du processus et à le réutiliser la prochaine fois. Par exemple, c’est le milieu de l’après-midi, la fatigue (élément déclencheur) amène à aller sur les réseaux sociaux (comportement automatique). On sait qu’on y perd trop de temps, mais la détente procurée (récompense) va faire que l’on recommencera le lendemain. Ainsi se crée l’habitude.

Plutôt que de chercher à éliminer cette boucle, M. Duhigg suggère de remplacer la partie du milieu. Lorsque survient la fatigue du milieu de l’après-midi, on peut descendre à la cafétéria prendre une boisson ou échanger quelques mots avec un collègue pour se détendre.

2. Créer des enchaînements
Certaines de nos routines sont positives. Elles nous permettent de travailler efficacement. On peut éliminer une mauvaise habitude en l’intégrant à une routine existante qui fonctionne bien. Par exemple, on a pris l’habitude de répondre à tous ses courriels en se consacrant à cette tâche le soir, juste avant de quitter le bureau. Pour se débarrasser de sa mauvaise habitude de retourner ses appels tardivement ou d’être désorganisé dans ses dossiers, on passera tous ses appels ou classer tous les fichiers traités dans la journée immédiatement après avoir envoyé son dernier courriel le soir.

3. Répéter
Plus le nouveau comportement est répété, plus il deviendra une habitude. Le mieux est donc de l’adopter au quotidien. Si l’on a la mauvaise manie de ne pas communiquer assez souvent en face-à-face avec son équipe, il est préférable d’organiser une mini-réunion quotidienne de 10 minutes plutôt que de programmer de longues réunions hebdomadaires que l’on risque d’abandonner progressivement.

4. Persévérer
Des chercheurs en psychologie ont établi qu’il fallait en moyenne 66 jours, soit 9 semaines et demie, pour transformer un nouveau comportement en habitude durablement intégrée. Mais c’est une moyenne qui dépend de la personnalité et la difficulté de l’acquisition de l’habitude. Certaines peuvent se prendre en 3 semaines, d’autres en 6 mois.

5. Se regrouper
Le succès d’organisations comme les Alcooliques Anonymes réside dans le fait que rejoindre un groupe oblige à rendre des comptes. Le soutien des autres aide à également à ne pas retomber dans ses travers. Les procrastinateurs, par exemple, peuvent se regrouper au sein d’un même milieu de travail, échanger sur les façons de remédier à leur problème et se soutenir dans l’atteinte de leurs objectifs communs.


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers,