Designer produces three-dimensional letter. Working in an advert

Créatif, vraiment?

Antoine Palangié|

La créativité est très demandée, mais faites-vous partie de ce club pas aussi fermé qu’il en a l’air? Quelques questions pour y voir plus clair.

Ah, la créativité… territoire plein de promesses pour vous-même comme pour votre employeur. Elle est autant la capacité de transformer un quotidien morne en un festin de miettes que celle de faire la percée du siècle. Être créatif, ça peut être écrire un opéra, une perspective vertigineuse. Mais c’est aussi savoir transformer un simple repas en une fête mémorable, ou un dossier vraiment banal en une véritable aventure. C’est savoir rebondir de façon constructive sur les mille et un tracas de la vie.

Bonne nouvelle, c’est une capacité que nous possédons tous, à condition de savoir ne pas placer la barre trop haut. Elle n’est pas réservée aux artistes. Nous ne sommes pas tous des Beethoven et des Steve Jobs, nous ne jouons pas tous au hockey comme Maurice Richard, mais nous pouvons tous connaître le plaisir de se dépasser, ou sinon le développer. C’est avant tout la volonté de faire de ses relations, de sa carrière — en un mot de sa vie — une œuvre d’art.

L’autre bonne nouvelle, c’est qu’elle ne requiert pas particulièrement de diplômes – au contraire —, mais plutôt de l’empathie, de la capacité d’observation, une ouverture aux émotions. La créativité se cultive, mais ne s’apprend pas. C’est en quelque sorte l’art de trouver son propre chemin. Des qualités pas forcément plus données à tout un chacun qu’un CV mirobolant ou un QI particulièrement élevé. Si vous vous reconnaissez dans ce qui suit, sans doute êtes-vous sur la bonne voie.

Êtes-vous un éternel insatisfait?
La créativité, c’est la quête de la cerise sur le gâteau. L’élan créatif naît en général d’une insatisfaction, d’un manque. Les créatifs sont-ils pour autant des gens jamais contents? Ce sont plutôt des gens capables de poser les bonnes questions en remettant en question l’ordre apparent des choses, en ne se satisfaisant pas du convenu. Sans le savoir, simplement bousculer notre routine est déjà un acte de créativité. On ne le répètera jamais assez, être créatif ne nécessite pas d’être Picasso. C’est avant tout un état d’esprit.

Savez-vous résister au conformisme?
Les discours normatifs du style « les filles ne s’intéressent pas à la mécanique » ou « il n’y a pas d’avenir sans telle formation » sont les pires assassins de la créativité. Le respect aveugle des modèles et des croyances des autres conduit à nier ses besoins, ses frustrations, ses manques. Oubliez aussi (en partie du moins) ce que l’on vous a appris à l’école, à savoir qu’il n’y a qu’une bonne réponse.

Êtes-vous perfectionniste?
Ce trait de personnalité a tous les aspects d’une grande qualité. C’est pourtant un redoutable ennemi de la créativité qui, si elle veut toujours mieux faire, s’autorise aussi les erreurs, les tâtonnements, les coups pour rien.

Savez-vous combiner votre intérieur et votre extérieur?
Absorber un maximum d’éléments de son environnement et savoir les associer de façon spontanée, de préférence farfelue, sont deux éléments majeurs de la créativité. Bref, savoir faire du neuf avec du vieux. Sans oublier que ne pas faire du vrai neuf, ce n’est pas essentiel…


Catégorie: Etudiants, Faits divers,