Ascending the ladder

Des conseils pour gravir les échelons

Workopolis|

par Fanny Bourel

Vous avez toujours rêvé de devenir cadre ? Une bonne préparation à ce futur rôle s’impose pour que ce passage à la vitesse supérieure soit réussi.

Les départs à la retraite de gestionnaires prévus au cours des prochaines années créent un besoin de relève et représentent donc une opportunité pour les aspirants-cadres. Mais avant de se lancer, il est important de savoir où l’on met les pieds. Car, même si l’on reste dans le même département de son entreprise, devenir gestionnaire ne signifie pas seulement passer à un cran supérieur. Être gestionnaire est un métier différent de celui connu jusqu’à présent. Il ne s’agit plus de faire des choses, mais de les faire faire.

S’interroger
Devenir gestionnaire implique de lourdes responsabilités qui peuvent se traduire par un niveau de stress plus élevé. Il faut donc se demander si on est prêt à cela et si notre famille l’est aussi. Car plus de responsabilités et de stress peuvent se traduire par des tensions dans le couple si le désir de progression de carrière n’est pas partagé par le ou la partenaire de vie.

Être cadre requiert des qualités spécifiques, dont le sens du leadership, la capacité à organiser le travail et à former de nouveaux employés. Analyser ses forces et ses faiblesses pour voir si elles sont compatibles avec les exigences d’un poste de gestionnaire est donc essentiel avant de se lancer. Consulter un coach en gestion de carrière ou parler avec des cadres sont d’excellents moyens d’en savoir plus sur la réalité du métier et d’obtenir des conseils concrets sur la façon de parvenir au poste convoité.

Se préparer

Lorsque que la motivation à devenir cadre est bien établie, il s’agit alors de définir un plan d’action pour atteindre son objectif. Des formations courtes et longues existent pour se préparer à cette nouvelle carrière et combler ses lacunes. Elles vont notamment permettre d’acquérir des techniques d’encadrement d’équipe qui rassureront de potentiels employeurs hésitant à recruter un gestionnaire débutant.

Si l’on souhaite rester dans la même entreprise, il est essentiel d’informer au plus tôt sa hiérarchie de son désir d’accéder à un poste d’encadrement. Car devenir gestionnaire se fait rarement du jour au lendemain. Les dirigeants de l’entreprise pourront ainsi intégrer cette demande dans leurs plans et préparer cette transition, qui sera d’autant plus réussie si elle est bien préparée.

Assumer son nouveau rôle
Une fois en poste, le nouveau gestionnaire devra travailler à assoir son autorité. « Il faut explicitement accepter de prendre des décisions pas toujours faciles ou encore de défendre celles prises par des supérieurs dont on ne partage pas la vision des choses », explique le professeur et directeur de programme en administration sociale de l’Université de Montréal, Claude Larivière, dans un bulletin du Réseau Conseil interdisciplinaire du Québec.

Quand on devient gestionnaire dans la même entreprise, il faut accepter de voir ses relations avec ses collègues changer. Car ces derniers deviennent des subordonnés sur le plan hiérarchique. Prendre des décisions impopulaires peut créer une distance avec eux. Développer des liens avec ses collègues cadres permet alors d’éviter qu’un sentiment d’isolement s’installe.


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers,