Briqueteur-maçon

10 emplois qui paient étonnamment bien

Violaine Ducharme|

Quels sont les emplois qui ne requièrent pas nécessairement de gros diplômes, mais qui paient étonnamment bien? En voici dix!

1. Enquêteur en matière frauduleuse
Selon Revenu Québec, le salaire annuel d’un enquêteur en matière frauduleuse se situe entre 37 384 $ et 60 816 $; pas mal pour un détenteur d’une technique! Souvent à l’emploi du gouvernement, l’enquêteur réalise des filatures, effectue des inspections, rédige des rapports et peut être appelé à témoigner en cour.

2. Mineur
Le salaire de ceux qui piochent et qui creusent au fond des mines est à la hauteur du degré de difficulté de la tâche : avec un salaire de 75 000 $ et plus en moyenne, les mineurs ont une bonne raison de trimer si dur. Comme la plupart des emplois dans le milieu de la construction, une simple attestation de santé sur les chantiers et une formation suffisante en milieu de travail sont requises pour avoir l’emploi.

3. Monteur de lignes
Après un DEP en montage de lignes (une formation de 900 heures) et quelques années, on peut gagner jusqu’à 97 000 $ si on travaille sur les chantiers nordiques ou éloignés.

4. Briqueteur-maçon
Un apprenti, en commençant, peut aller chercher un salaire horaire tournant autour de 20$, alors que le briqueteur expérimenté peut empocher entre 40 000 et 73 000$. Et les heures supplémentaires, fréquentes dans le milieu, peuvent venir faire gonfler le salaire annuel de façon considérable.

5. Barman
Le salaire de base du barman est très peu élevé, presque toujours autour du salaire minimum. C’est grâce aux pourboires que le barman tire son épingle du jeu. Dans les soirées les plus occupées, il est parfois capable de ramasser l’équivalent d’un mois de loyer en pourboires (500$). Or le métier est exigeant : debout de longues heures, sous un stress constant… et avec le sourire! Une chance que c’est payant, car on n’y fait pas de vieux os.

6. Audioprothésiste
Proposant d’excellentes perspectives de placement d’une année à l’autre, vieillissement de la population oblige, le métier d’audioprothésiste permet dès le début de carrière de gagner 828 $ par semaine.

7. Grutier
Non seulement permet-il d’avoir accès à de beaux horizons, le poste d’opérateur de grue mécanique jouit d’un salaire hebdomadaire moyen de 1 129$ au départ, si on tient compte des heures supplémentaires travaillées, après une formation contingentée de 7 mois.

8. Mécanicien d’ascenseur
Avec un diplôme d’études professionnelles en poche, un candidat peut espérer d’obtenir un poste lui donnant un salaire horaire de 26,78 $ à 31,42 $, selon l’expérience. Et comme les ascenseurs ne sont pas en voie d’extinction, les perspectives d’emploi sont toujours excellentes.

9. Parajuriste
Pas besoin d’un bac pour travailler en droit: les parajuristes, qui apportent un soutien technique aux avocats et aux notaires, n’ont besoin que d’une technique pour obtenir un salaire annuel moyen de 45 000 $.

10. Éboueur
Oui, les heures sont longues. Oui, il s’agit d’un travail très physique et épuisant, voire salissant. Mais avec un salaire moyen de 23 $ de l’heure, accessible même aux analphabètes, le métier d’éboueur a encore de beaux jours devant lui.


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi, Etudiants, Faits divers,
 
  • Cash Picard

    euh, vérifiez vos sources… compagnon mécanicien d’ascenseurs donne 39,62$ de l’heure ou 44,57$ avec soit la prime de chef d’équipe ou d’ajusteur…