Black Businessman

La génération X, coincée entre les baby-boomers et la génération Y

Workopolis|

Selon un rapport publié récemment, le taux de promotion des membres de la génération X baisse lentement, et les responsables de ce déclin pourraient être de jeunes travailleurs ambitieux dans la vingtaine.

Selon les données des grandes et moyennes banques canadiennes, alors que les membres de la génération X (personnes nées entre 1961 et 1981) se trouvaient « au sommet de leur mobilité », leur taux de promotion de 11 % en 2008 a baissé à moins de 10 % en 2010. D’autre part, les membres de la génération Y (nés entre 1982 et 2000) ont vu leur taux de promotion rester stable à un peu plus de 20 %. Le taux de promotion des baby-boomers (nés entre 1943 et 1960) a baissé de 5 % à 3 %.

 

Le rapport de PricewaterhouseCoopers Canada suggère que la génération X est « coincée » entre les jeunes travailleurs qui tentent de gravir les échelons de manière agressive au travail et les boomers, qui occupent leurs postes plus longtemps en raison des retraites tardives. De plus, le rapport suggère que les efforts des gestionnaires sont centrés sur la retraite des baby-boomers et l’afflux de jeunes employés de la génération Y, négligeant ainsi les « valeurs et désirs de leur plus grand (quoique souvent négligé) groupe de travailleurs : ceux de la génération X. »

 

La génération X représente le noyau du secteur bancaire. Selon le rapport, l’absence de promotions pour ce groupe clé aura sans doute un effet négatif sur le secteur.

 

Les membres de la génération Y changent leurs comportements et gardent le même emploi plus longtemps, ajoutant ainsi à la concurrence pour les promotions au travail. Le taux de roulement volontaire du personnel pour les travailleurs de la génération Y a baissé de près de 10 %, passant de 25 % en 2006 à 16 % en 2010. Cette baisse du taux de roulement volontaire du personnel est attribuable à la volatilité de l’économie et aux efforts des employeurs, couronnés de succès, pour créer un environnement de travail adapté aux employés de la génération Y, estimés parce qu’ils sont « particulièrement confiants et branchés ».

 

Pour les membres de la génération Y, constamment dénoncés et encensés dans les médias, il est peut-être vrai que toute forme de publicité est une « bonne » publicité quand on est un jeune dans la vingtaine. Que vous l’aimiez ou non, la génération Y commande l’attention et elle utilise celle-ci pour avancer rapidement. Attention, génération X.

 

Travailleurs de la génération X de tous les secteurs, vous sentez-vous pris au piège? Partagez vos expériences avec nous.


Catégorie: Actualités, Faits divers, Recrutement et gestion,