todo

La liste de choses à faire : pas toujours la meilleure chose à faire…

Workopolis|

Par Paulina Ignacak

Pour se sentir organisés, la plupart des gens dressent des listes de choses à faire (to-do list).

71 % des femmes et 60 % des hommes le font, selon un récent sondage mené par le réseau social LinkedIn.

Or, seulement 11 % de ces personnes sont en mesure de terminer toutes les tâches inscrites dans leur liste.

En d’autres termes, la plupart d’entre nous s’auto-infligent l’échec chaque jour. Après tout, c’est vous qui l’avez créée, cette liste!

Pourquoi les listes de choses à faire et la vraie vie ne se ressemblent-elles pas du tout? Et comment gagner du temps chaque jour?

Ces listes sans fin
Certes, on se sent bien après avoir coché une tâche complétée, mais il y en aura toujours quelques-unes qui demeureront sur la liste et seront reportées sur la liste du lendemain. 
« Au fil des jours, nous voyons notre liste s’allonger, ce qui mène à un constat simple et sans détour : nous n’avons pas suffisamment de temps pour tout faire », souligne Nicolas Pène, auteur et formateur en développement personnel.

Très vite, on ne voit plus son travail avancer. « Face à cette liste toujours
plus longue, un sentiment de stress accompagné de son ami la procrastination provoquent en nous une envie de fuite », explique M. Pène.

La vie ne se planifie pas
Nous faisons face chaque jour à une multitude d’imprévus : le téléphone sonne, un meeting s’étire, un long courriel d’un collègue nous fait perdre de précieuses minutes.

Toutes ces distractions nous empêchent d’accomplir ce qui se trouve dans notre fameuse liste… et peuvent nous rendre fous!

Enfin, presque.

Selon E.J. Masicampo et Roy F. Baumeister, professeurs en psychologie à l’université de Floride et auteurs d’une étude portant sur les effets cognitifs des tâches non accomplies, notre esprit a tendance à être obsédé par les tâches qui ne sont pas complétées.

À cause de ce phénomène, nommé l’effet Zeigarnik, nous nous souvenons davantage du travail qui n’est pas terminé que de celui qui l’a été.

En résumé, plus les distractions s’accumulent, plus notre esprit se fixe sur ce qui reste à faire… et plus on a du mal à se concentrer!

Morale de l’histoire? Ne laissez pas votre liste vous posséder. « Selon moi, la meilleure façon de gérer les tâches est d’arrêter de penser aux tâches, mais aux projets. Les tâches ne sont que des étapes pour réaliser des projets », précise Nicolas Pène.

Place au fun!
Évitez aussi de ne mettre dans votre liste que des tâches qui vous dépriment ou qui peuvent mener à l’échec.

Pourquoi ne pas y ajouter des activités amusantes, telles qu’un pique-nique entre collègues ou une courte marche dans l’après-midi?

Et si vous avez encore besoin d’aide, il existe sur le marché un nombre incalculable d’applications mobiles qui vous aident à mieux gérer vos tâches et précieux temps.

Quel système fonctionne pour vous?


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers,