Repairman in factory

La technologie vole-t-elle vos emplois?

Takwa Souissi|

Depuis une vingtaine d’années au moins, on parle de l’ampleur que prend la technologie dans nos vies. Plus particulièrement, on a l’impression que de plus en plus d’emplois humains sont ou seront bientôt remplacés par des systèmes informatisés, de nouvelles technologies plus performantes etc. Cette crainte est-telle fondée?

Pas du tout, si l’on en croit le sondage mondial sur la création d’emploi mené par Ernst & Young en juin dernier. En effet, plus de 80% des entrepreneurs interrogés ont affirmé leurs investissements en technologie leur ont permis d’embaucher de nouveaux employés. La technologie serait donc un moteur clé de la création d’emplois.

« On est loin de la machine qui remplace l’homme ; au contraire, on travaille main dans la main », dit Luc Charbonneau associé et responsable de l’entrepreneuriat chez Ernst Young au Québec. Le principal avantage de la technologie tel que démontré dans le sondage est la mobilité de la main-d’œuvre. « Le travail à distance par exemple permet d’aller chercher les meilleurs employés, où qu’ils soient dans le monde », explique Luc Charbonneau. Dans certaines régions où la main-d’œuvre qualifiée se fait rare, cet avantage est fondamental. De plus, le télétravail a aussi une incidence sur les couts, puisqu’en travaillant de la maison, les employés coutent moins cher. Ces économies peuvent alors être réinvesties dans les activités de la compagnie.

De bonnes nouvelles pour les Canadiens

Mais cette mobilité de la main-d’œuvre, ainsi que le fait de pouvoir puiser l’expertise partout dans le monde en quelques clics, ne risque-t-elle pas de faire perdre des emplois localement ? Pas au Canada, croit Luc Charbonneau. « On voit que ça a plus une incidence sur d’autres pays. Ici, c’est positif, au contraire! Ça a permis à plus de Canadiens de se trouver un emploi », confirme-t-il.

Sans surprise, c’est dans le secteur de la technologie que les sociétés ont affiché le plus haut taux de croissance de l’emploi au pays, à 36 %, contre 25 % pour autres domaines. Autre chiffre intéressant : 76 % des entrepreneurs sondés comptent augmenter leurs effectifs d’en moyenne 19 % au cours de la prochaine année.


Catégorie: Actualités, Faits divers, Recrutement et gestion,