iStock_000005473162XSmall

Les 8 pires conseils pour votre carrière

Workopolis|

Notre parcours professionnel est parsemé de conseils glanés ici et là auprès de collègues ou de patrons pas toujours des plus clairvoyants. Une liste des pires conseils à donner ou à recevoir sur le monde du travail.

par Annabelle Moreau

1. Postuler partout… On ne sait jamais!
La sagesse populaire veut que pour décrocher un emploi, il faille envoyer le plus de candidatures possible. Cette stratégie n’est pas payante, car une candidature générique n’attire pas l’attention des recruteurs. Il est préférable de cibler les entreprises et les postes qui correspondent à notre profil et d’y consacrer les efforts nécessaires pour se faire remarquer.

2. Démissionner si la passion n’y est pas
S’il n’y a pas d’amour entre vous et votre travail, l’erreur la plus courante est de démissionner afin d’avoir plus de temps pour se trouver un nouvel emploi. Soyez patient et attendez plutôt de décrocher ce nouveau poste avant de mettre les voiles. Partir précipitamment pourrait être néfaste pour votre CV, mais également pour votre portefeuille…, surtout si l’emploi de rêve tarde à se pointer le bout du nez.

3. Travailler moins
Tous les travailleurs ont déjà entendu : « N’en fais pas trop, les autres ont l’air de ne pas travailler. » Bien qu’il faille respecter le rythme de son équipe, travailler moins pour faire plaisir aux autres n’est pas recommandé. Assurez-vous cependant de pouvoir tenir la cadence à long terme, sinon, trouvez un compromis entre votre vitesse de croisière et celle de vos collègues.

4. Il faut bien commencer quelque part
Même si les temps — et le monde du travail — sont durs, les travailleurs, surtout les plus jeunes, ne devraient pas accepter n’importe quel emploi à n’importe quel prix, sous prétexte qu’ils doivent commencer en bas de l’échelle. Accepter un emploi pour lequel vous êtes surqualifié ou encore éloigné de ses objectifs de carrière peut être une solution temporaire. C’est quand ce « temporaire » devient permanent que la situation se transforme en problème insurmontable.

5. Tout ce qu’il faut, ce sont des contacts
On a tous vécu cette situation : lors d’une soirée de réseautage, une personne fourgue sa carte entre les mains de tout le monde sans se présenter. Il est préférable de développer des relations d’affaires solides plutôt que de saupoudrer ses cartes de visite. Assurez-vous aussi de maîtriser les compétences que vous mettez de l’avant en réseautage. Il ne suffit pas de connaître des gens, mais de livrer la marchandise en étant compétent !

6. Poser moins de questions
On passe plus du tiers de notre vie au travail, autant être au courant de ce qui s’y trame. Si un collègue ou un patron vous suggère de poser moins de questions, cela devrait vous mettre la puce à l’oreille. En tant que salarié, vous avez le droit de connaître certains objectifs de votre employeur. Attention, être bien informé ne veut pas dire mettre son nez partout.

7. Rester au moins un an
Certains conseillers en ressources humaines suggèrent de rester au moins 12 mois auprès du même employeur pour ne pas entacher son CV. C’est évident que la fâcheuse manie de changer constamment d’emploi n’est pas l’idéal. Cependant, rester auprès d’un employeur malveillant ou dans un poste qui vous rend profondément malheureux n’est pas non plus une bonne idée pour votre carrière.

8. Le mieux, c’est de ne pas sortir du cadre
À quoi sert un CV ? À décrocher un emploi, bien sûr. Si certains conseillers suggèrent d’y inscrire exclusivement les expériences pertinentes à l’emploi convoité, il peut également être pertinent d’ajouter vos compétences ou encore des emplois ou des expériences connexes pour attirer l’attention des recruteurs. Bénévolat, causes humanitaires ou intérêts sont encore importants quand il est temps de se démarquer.


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi,