Photo by Ursula Coyote/AMC - © Ursula Coyote/Sony Pictures Television/AMC

5 leçons à tirer de Breaking Bad

Annabelle Moreau|

La série américaine Breaking Bad met en scène un prof de chimie qui, alors qu’il apprend qu’il est atteint d’un cancer du poumon, se lance dans la fabrication de méthamphétamine. Sauf pour l’illégalité et le crime, ces 5 leçons de management que distille la série sont toutes bonnes à prendre.

1. L’inventivité et l’ambition : deux alliées inséparables
Quand il apprend qu’il est condamné, notre héros Walter White est démuni. Comment faire de l’argent dans cette Amérique moribonde et en pleine récession? Il mise alors sur ses capacités pour imaginer la fabrication et la mise en marché d’un produit de grande qualité. Il fait sans le savoir le chemin que tous les entrepreneurs doivent emprunter : comme puis-je me démarquer dans mon secteur? Son ambition le pousse à se dépasser, mais aussi à commettre ses pires erreurs. Donc, oui, viser haut, être inventif, mais faire attention à l’ambition démesurée et au besoin de reconnaissance!

2. Garder les pieds sur terre!
Même si son entreprise connaît une croissance exponentielle, Walter aurait quand même dû garder les pieds sur terre. C’est l’erreur la plus courante chez les jeunes entrepreneurs et les start-ups : la gestion de la croissance. Gérer une entreprise en démarrage n’est pas la même chose que gérer une moyenne ou une grosse entreprise. L’ambition de Walter lui fait parfois faire les mauvais choix (des crimes et des meurtres, entre autres), et tout cela est renforcé par le fait qu’il s’emballe vite de ses succès sans miser sur eux pour continuer à progresser. Ses succès sont donc aussi fulgurants que ses échecs.

3. Miser sur la qualité du produit ou du service
Seuls un produit ou un service d’excellente qualité peuvent se démarquer dans un marché saturé, que ce soit des plats préparés, du développement web ou des drogues dures… Walter est obsédé par la qualité de son produit : une méthamphétamine tellement pure et parfaite qu’elle vire au bleu, la fameuse « Blue Sky ». Un bon produit ou service est donc à la base d’une entreprise innovante, surtout qu’on peut demander un prix plus élevé que ce que demandent nos concurrents pour le même produit, mais de qualité inférieure.

4. Bien s’entourer pour performer
Bill Gates, Steve Jobs ou Warren Buffet vous le diront, il faut bien s’entourer! Walter prend un poulain, Jesse, le forme, lui fait confiance, s’associe à lui. Les deux hommes développent un vrai partenariat. En plus d’avoir su repérer le talent de Jesse, Walter a compris qu’il est primordial de ne pas rester seul dans le bateau. Les entrepreneurs doivent créer des partenariats, consolider des alliances et nouer des relations de travail durables. S’allier les bonnes personnes, c’est miser sur le développement et la qualité! Le leadership, c’est bien plus qu’une bonne gestion, c’est surtout des relations sociales et d’affaires durables.

5. Équilibre vie personnelle/vie professionnelle
On peut dire ce qu’on veut sur l’industrie choisie par Walter, mais il est incapable de maintenir un équilibre entre ce qui se passe dans son laboratoire et la maison, même s’il fait tout ça pour assurer un avenir à sa femme, enceinte, et son fils handicapé. Résultat : il a de plus en plus de problèmes de chaque côté. Pire encore, il est réticent à dévoiler à sa femme qu’il est devenu un dealer. Elle finira par le quitter, car cette double vie ne lui convient pas et qu’il n’a pas su faire la part des choses. Vie professionnelle, vie personnelle, même dilemme? Walter nous apprend que oui!


Category: Actualités RH, Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers, Uncategorized,