8088e98545e4a0df15b0ae2fd803.jpeg

Travailler de chez soi : les emplois les plus payants

Elizabeth Bromstein|

Le matin, parfois, mon mari me déteste. C’est plus fort que lui, et je ne le blâme pas.

Alors qu’il a à se doucher, s’habiller, peut-être manger quelque chose, s’assurer qu’il a en sa possession tous les objets nécessaires à son quotidien tels papiers, clés et autres, puis à affronter toute une panoplie de conditions climatiques canadiennes, moi je me retourne dans mon lit, je descends les escaliers et j’allume mon ordinateur. OK, soyons honnêtes : je ne descends pas toujours. Parfois, je me retourne dans mon lit et j’allume mon ordinateur. Je travaille de chez moi : je suis productrice de contenu Web et stratège.

À beaucoup d’égards, je fais la belle vie – à d’autres égards, pas vraiment, mais nous y reviendrons sous peu. Vous pouvez, vous aussi, vous offrir une belle vie puisque, dans plusieurs domaines, on n’exige plus des employés qu’ils soient au bureau quarante heures par semaine.

Le magazine Forbes énumérait récemment les emplois les plus payants à exercer de chez soi. Parmi les secteurs listés, on compte la santé, la technologie et le créatif. Vous en trouverez la liste à la fin de cet article.

Vous remarquerez que vous ne deviendrez pas nécessairement millionnaire. On ne parle pas du gros lot : 31 000 $ de salaire pour un spécialiste en déclarations de revenus.

Toutefois, le compromis salarial vaut la peine s’il permet à certains employés d’éviter le port d’un pantalon.

Selon Forbes, la demande pour des postes à exercer de chez soi est en croissance. Les baby-boomers vieillissants veulent échapper au stress de la vie de bureau et ceux qui font partie de la Génération X recherchent la flexibilité.

« Les Canadiens répètent que, ce qu’ils recherchent le plus dans leur vie professionnelle, c’est la flexibilité », affirme Peter Harris, qui est à la tête du mouvement qui cherche à instaurer une journée « Travail de chez soi ». Par pur hasard, il travaille chez Workopolis (il ne m’a pas demandé de rédiger cet article – je croyais sincèrement que vous seriez intéressé).

« L’occasion de travailler de chez soi, à temps plein ou à temps partiel, habilite le travailleur à accomplir ses tâches selon son propre horaire, permet à l’employé de remplir ses obligations familiales et de consacrer le temps qu’il aurait perdu à voyager vers le travail à d’autres aspects de sa vie. C’est un avantage offert par les employeurs qui permet à une entreprise d’attirer les meilleurs talents. »

En contrepartie, le travail à temps plein de chez soi entraîne quelques difficultés. Je me sens seule et déconnectée du monde – même si je passe 18 heures par jour en ligne. Le réseautage est plus difficile et il est beaucoup plus ardu, à la fin de la journée, de décrocher et laisser le travail « au bureau ». Ma journée de travail est sans fin. Je travaille du lever (ou du moment où je me retourne dans mon lit) jusqu’à tard dans la soirée. Il n’y a pas beaucoup d’occasions d’avancement, souligne aussi Forbes. Voilà matière à réflexion.

Il ne fait aucun doute que les occasions continueront à se présenter, alors que les villes grandissent et le temps de transport allonge. L’élimination des déplacements est un avantage qui plaît aux environnementalistes, alors que les patrons estiment la valeur des économies que leur apporte la location d’espaces de travail plus petits.

Voici la liste des emplois les plus payants, à exercer de chez soi, telle que dressée par Forbes. Attention, les emplois et les salaires reflètent le marché américain.

1. Médecins et radiologistes

Revenus hebdomadaires médians : 1 975 $

Salaire médian pour les médecins de premier recours : 186 000 $

2. Ingénieurs en logiciel

Revenus hebdomadaires médians : 1 549 $

Salaire médian : 85 000 $

3. Directeurs financiers

Revenus hebdomadaires médians : 1 227 $

Salaire médian : 99 000 $

4. Enseignants du niveau postsecondaire

Revenus hebdomadaires médians : 1 166 $

Salaire médian : 59 000 $

5. Responsables d’études de marché et de sondages

Revenus hebdomadaires médians : 1 162 $

Salaire médian : 61 000 $

6. Infirmière autorisée [triage téléphonique, par exemple]

Revenus hebdomadaires médians : 1 055 $

Salaire médian : 62 000 $

7. Spécialistes des relations publiques

Revenus hebdomadaires médians : 1 126 $

Salaire médian : 51 000 $

8. Rédacteurs et auteurs

Revenus hebdomadaires médians : 987 $

Salaire médian : 55 000 $

9. Spécialistes en déclarations de revenus

Revenus hebdomadaires médians : 1 061 $

Salaire médian : 31 000 $

10. Concepteurs graphiques

Revenus hebdomadaires médians : 890 $

Salaire médian : 42 000 $


Category: Actualités, Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers,