opendoors

Qui sont vos « ouvreurs de portes »?

Workopolis|

Vous êtes chercheur d’emploi et vous épluchez chaque jour les annonces pour trouver le travail de vos rêves ? Et si on vous donnait le coup de pouce nécessaire pour y accéder ? Ces coups de pouce proviennent de gens autour de vous. Il suffit d’être capable de les reconnaître.

par Catherine Martellini

La création d’un réseau de contacts ne se fait pas sans effort. Mais elle vaut la peine, si l’on se fie à un récent sondage mené par HotJobs où 57 % des répondants affirment que le réseautage a constitué un facteur déterminant dans l’obtention de leur plus récent emploi.

Les bons « vieux » contacts
Les meilleurs contacts se trouvent souvent tout près de vous : ce sont les gens que vous côtoyez régulièrement (famille, conjoints de vos amis, voisins). Les plus susceptibles de devenir de bons contacts ne sont pas seulement ceux qui oeuvrent dans votre domaine, mais aussi les contacts dans d’autres secteurs et dans des postes différents. C’est bien souvent la diversité des relations qui conduit à un réseau plus riche.

Les ex-collègues, clients, patrons ou fournisseurs font également partie d’une catégorie de contacts à votre portée. Tout comme vous, ils sont appelés à changer d’emploi un jour ou l’autre et peuvent vous renseigner sur de nouvelles possibilités.

Sans garantir un contact direct auprès d’un employeur, ces personnes peuvent également vous fournir des renseignements précieux sur la façon d’entrer en relation avec les bonnes personnes au sein d’une entreprise.

Pour que ces types de relations vous aident, démontrez votre intérêt envers ces personnes. Vous devez connaître leurs projets, leurs défis. La création de contacts n’est pas à sens unique. Si vous n’avez pas envie d’en savoir plus sur votre entourage, pourquoi vous porterait-il de l’attention ? Dale Carnegie disait d’ailleurs dans son livre culte Comment se faire des amis : « Vous vous ferez plus d’amis en deux mois en montrant que vous êtes sincèrement intéressé à eux qu’en deux ans en essayant de vous montrer intéressant. »

À méditer.

Les contacts « forcés »
La création de nouveaux contacts nécessite de plus grands efforts, mais elle a le potentiel de rapporter davantage que le simple envoi de CV à gauche et à droite.

Vous pouvez rencontrer des personnes que vous ne connaissez pas en participant à des activités sociales, scolaires, sportives ou professionnelles. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous avec des chasseurs de têtes qui possèdent des renseignements uniques sur les meilleures personnes avec qui communiquer. À ne pas sous-estimer!

Un réseau de contacts n’est pas solide s’il est composé de personnes d’une seule catégorie d’âge. Élargissez vos horizons et tirez avantage des ressources et des contacts de personnes de tous âges. Les étudiants qui terminent l’université ont beaucoup de contacts avec d’anciens professeurs, collègues et détiennent souvent des connaissances à jour. De la même façon, les personnes plus âgées jouissent d’une expérience de terrain et de réseaux riches obtenus au fil du temps.

Prenez l’habitude d’envoyer des renseignements à vos contacts de tous les milieux, comme un bon article que vous avez lu ou des offres qui pourraient les intéresser. Non seulement cette pratique contribuera à aider les autres comme ils vous ont aidé, mais elles vous permettront de rester en contact avec ces personnes qui forment votre réseau.

Rappelons que vous ne devez pas utiliser les gens qui composent votre réseau comme s’ils étaient des valets à votre service : pour avoir des relations, il faut les entretenir et donner de soi.


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi,