631b940f4091af919cd33f2309d7

Revenir au travail après un congé parental

Nancy B-Pilon|

Les congés parentaux, bien qu’appréciés et nécessaires, ont aussi leur côté obscur. Statistique Canada révélait que les travailleuses ayant des enfants gagnaient 12 % de moins que celles qui n’en ont pas. Les pères prennent de plus en plus leur part du congé parental, il se pourrait donc que cette situation s’applique à leur salaire plus tôt qu’on ne le croit. Comme s’il fallait faire un choix entre fonder une famille et avoir une carrière épanouissante.

Il y a, bien entendu, un risque de manquer le momentum de sa carrière en partant pour son congé parental. Doit-on se priver de fonder une famille pour autant? Et si, au contraire, on préparait son congé parental afin de s’assurer un retour dans des conditions optimales autant pour nous que pour notre patron?

Quelques trucs à appliquer pour partir rencontrer son enfant la tête tranquille.

1-    Préparez votre départ Faites comme si vous alliez partir trois semaines plus tôt que votre date prévue. De la sorte, vous aurez eu le temps de transférer tous vos dossiers à votre remplaçant, de rencontrer tous les gens concernés et de donner toutes les informations nécessaires afin que votre départ se fasse en douce. Aussi, en étant prêt à partir plus tôt, cela vous laisse du temps pour gérer les pépins de dernière minute et superviser vos collègues dans la gestion de vos tâches.

2-    Gardez contact Non, il n’est pas nécessaire de rester en contact perpétuel avec vos collègues pendant votre congé. Surtout au cours des premiers mois où vous en aurez plein les bras avec votre nouvelle vie de parent. Par contre, il est conseillé d’envoyer un petit courriel sporadiquement, de passer un appel, seulement pour que tous sachent que vous êtes encore là… et que votre congé ne vous écartera pas d’une éventuelle promotion!

3-    Planifiez votre retour Avant de quitter, ou quelques semaines avant votre retour, prenez le temps de rencontrer votre patron pour discuter avec lui de ce que votre nouveau rôle de parent aura comme incidence sur votre travail. Ainsi, vous pourrez lui dire, par exemple, que vous ne pourrez plus rester après les heures normales de bureau, car que vous devez aller chercher votre enfant à la garderie. Il aura donc ces informations en tête à votre retour et cela vous évitera des frustrations à vous comme à lui.

4-    Routine matinale Votre routine du matin ne sera plus jamais la même. En plus de devoir vous préparer pour le boulot, vous devrez vous assurer que Junior a tout ce dont il a besoin pour sa journée. Soyez organisé! Préparer les biberons, les couches et les vêtements de rechange la veille, ainsi que votre lunch et vos vêtements. Les matins avec bébés sont des matins où les imprévus peuvent survenir à n’importe quel moment. Levez-vous plus tôt et soyez préparé. Vous aurez moins de chance d’arriver au boulot en retard et d’attirer les foudres du patron.

5-    Fixez vos limites Mélanie Cabana, planificatrice financière et mère de famille, parle d’équilibre et de dosage. « La plupart des femmes carriéristes essaient souvent d’être des superwomen. J’ai été l’une d’entre elles, dit-elle. Le résultat est qu’on s’épuise, ou que l’on est rarement satisfaite de ce qu’on réussit à accomplir. Et cela affecte tout. Conséquemment, notre rôle de maman, notre performance au travail, nos relations avec les pairs, les patrons et le salaire sont affectés. Il est certain que d’être maman et de travailler en plus signifie avoir deux emplois à temps complet! Alors, pour pouvoir gérer tout ça, ça prend de l’énergie, de l’organisation, de la volonté, mais aussi adorer son métier, être capable de se concentrer sur ses forces, être en mesure de déléguer ses faiblesses, être réaliste et respecter ses limites. »


Catégorie: Actualités, Droit du travail, Recrutement et gestion,
 
  • maryam

    fgfdf