smiling_woman_300x225.jpg

Satisfaire votre ego ou faire grandir les autres?

Jean-Pierre Lauzier|

Lorsque vous interagissez avec les gens, que ce soit avec vos clients, vos parents, vos voisins, vos amis, vos collègues de travail, etc., bref, avec tout votre entourage, vous générez, chez vos interlocuteurs, une des deux réactions suivantes, et ce, de façon plus ou moins intense :
  • soit une émotion négative qui crée de l’indifférence ou de la répulsion et pouvant se traduire par un affaiblissement de l’estime de soi;
  • soit une émotion positive de bonheur ou de bien-être qui fait grandir l’estime de soi.

Durant la journée d’hier, dans tous les échanges verbaux ou écrits que vous avez eus avec les gens, pouvez-vous dire si vous avez fait grandir ou diminuer l’estime de soi de vos interlocuteurs? Autrement dit, avez-vous engendré, chez eux, une émotion positive ou négative? Espérons que les résultats sont plus positifs que négatifs autant en nombre qu’en intensité, car plus les émotions que vous provoquez chez les autres sont positives et prononcées, plus vous êtes prédisposé à obtenir du succès.

Avant d’aller plus loin, définissons ces deux concepts :

Générer des émotions négatives chez les gens : cette situation se présente lorsque votre interlocuteur fait montre d’indifférence à l’égard de ce que vous lui communiquez ou, encore pire, ressent du malaise, de l’agressivité voire de la répulsion à cause de vos propos ou de la façon dont vous vous exprimez. Une telle réaction est souvent occasionnée par le fait que vous désirez d’abord satisfaire votre égo en vous rehaussant, que ce soit consciemment ou non. Même si vous ne démontrez aucune agressivité envers cette personne, le seul fait de parler de VOUS, de VOS exploits, de VOS produits, de VOS réalisations, entraîne et occasionne, en général, un irritant désagréable et par le fait même une émotion négative.

Générer des émotions positives chez les gens : cette circonstance survient lorsque vos propos et vos actions visent à faire grandir l’autre afin qu’il se sente plus fort, plus responsable et plus confiant. Cela se fait à travers des paroles et des actions authentiques, justes et sincères dont le but est d’aider l’autre à croître et à développer sa confiance afin qu’il puisse se dépasser et réaliser ce qu’il désire.

Connaissez-vous quelqu’un qui, lorsque vous êtes en sa présence, vous met toujours très à l’aise rapidement, vous rend heureux, confiant, solide et avec qui votre propre estime de vous-même grandit? Si tel est le cas, il y a de fortes probabilités que cette personne génère cette même émotion chez beaucoup d’autres personnes et qu’en conséquence, ses chances de succès et d’abondance sont très élevées, et ce, autant dans sa vie personnelle que professionnelle.

Faire grandir les autres exige un effort qui est beaucoup plus difficile à faire qu’à dire, car instinctivement l’être humain est tenté de satisfaire son égo. Toutefois, si vous ne prenez pas le temps de réfléchir et d’écouter les besoins des autres en continuant à cultiver votre MOI intérieur, malgré que ce comportement égotique vous permette certainement de survivre, il ne pourra pas vous apporter l’abondance dont vous rêvez.

On entend parfois des gens dire : « J’aide beaucoup de monde, pourtant le succès n’arrive pas et, en plus, j’ai l’impression qu’on m’exploite ». Il est vrai que certaines personnes profitent de la bonté des autres, mais elles sont loin de représenter la majorité des gens. Souvent les gens qui prêtent main-forte ont la profonde conviction qu’ils apportent beaucoup de valeur aux autres, mais est-ce qu’ils les aident vraiment? Peut-être que oui, peut-être que non, mais celui qui juge de la qualité de l’aide, n’est pas celui qui donne, c’est celui qui reçoit.

Voici une citation d’un des plus grands conférenciers américains, Zig Ziglar : « Plus vous aidez de personnes à obtenir ce qu’elles désirent, plus vous obtenez ce que vous désirez. » Regardez autour de vous et vous constaterez que la majorité des produits que vous utilisez tous les jours et qui vous rendent la vie plus facile – par exemple, l’avion, l’automobile, les ampoules, le vélo, la télévision, etc. – ont été inventés par des personnalités qui désiraient beaucoup plus aider leur prochain que de faire un coup d’argent. Leur but premier était d’enrichir la société et non de satisfaire leur égo.

Quand vous rencontrez un client, posez-vous la question suivante : « Qu’est-ce qui est le plus important pour moi? Est-ce d’obtenir une bonne commission sur la vente ou est-ce de faire avancer mon client afin qu’il soit plus heureux et qu’il réalise ses objectifs, ses rêves grâce aux produits ou services que je peux lui offrir? » Évidemment, nous avons tous besoin d’argent, mais si votre objectif est d’abord et avant tout de faire avancer le client, vous n’aurez plus besoin de vous soucier de vos commissions, car elles augmenteront toutes seules et de façon importante.

Il est difficile de mettre notre égo de côté quand nous cherchons un équilibre entre la satisfaction de nos propres besoins et celle d’autrui, mais une chose est certaine : la majorité des gens qui vivent de l’abondance agit de manière à faire grandir l’estime de soi des autres plutôt qu’à satisfaire un égo qui, de toute façon, demeure éternellement insatisfait.

Bonne aide!

Jean-Pierre Lauzier

info@jeanpierrelauzier.com


Catégorie: Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers, Recrutement et gestion,