Generation Y woman telecommuting

Selon la génération Y, les bureaux n’ont plus leur raison d’être

Nicole Wray|

Oubliez les bas collants (et même les pantalons). Une étude récente suggère que les étudiants et les jeunes professionnels imaginent que leur journée de travail débutera, dans le futur, lorsqu’ils se retourneront dans leur lit, attraperont au vol leur ordinateur portable et leur appareil mobile préféré, puis plongeront immédiatement dans leur travail.

Selon une enquête menée mondialement  auprès de presque 3 000 étudiants et jeunes professionnels (les 18 à 29 ans du groupe de la génération Y), sept étudiants sur dix estiment qu’une présence régulière au bureau est inutile.

Non seulement croient-ils qu’une présence régulière au bureau est inutile, mais trois étudiants sur cinq estiment qu’il est de leur droit (pas un simple privilège) de pouvoir travailler de la maison et de profiter d’un horaire flexible lorsqu’ils commenceront à travailler.

Le télétravail et la flexibilité sont plus importants qu’une paye plus élevée

Au moins deux étudiants universitaires et jeunes professionnels sur cinq ont affirmé qu’ils refuseraient un emploi à salaire plus élevé pour pouvoir travailler de la maison et profiter d’un horaire plus flexible (en ce qui a trait au choix d’un appareil mobile et à l’accès aux médias sociaux) à plus petit salaire.

La génération Y, en tant que tranche de la population active qui grandit le plus vite, a-t-elle le pouvoir de changer le monde des cubicules, de la jupe et de la cravate et du 9 à 5 tel que nous le connaissons?

Les jeunes professionnels de la génération Y croient que oui. Cette génération de jeunes professionnels comprend et profite du fait que la technologie permet la mobilité du lieu de travail et certains employeurs (même les grandes entreprises) ont commencé à le remarquer et à instaurer des politiques de télétravail flexibles ou des « Results Only Work Environments » (ROWE) qui permettent aux employés de travailler où et quand ils veulent s’ils atteignent des objectifs mesurables.

Par exemple, une étude menée au siège social de Best Buy au Minnesota, entreprise qui a adopté le ROWE, démontre que le renouvellement de personnel a diminué et que les employés rapportaient un meilleur sommeil, un niveau d’énergie plus élevé et moins de conflits travail-famille, leur permettant de s’investir à fond tant dans leur travail que dans leur vie personnelle.

Le futur du travail se dessine de plus en plus mobile et flexible, et en tant que membre de la génération Y, je suis fière d’affirmer que nous en sommes les chefs de file.

Avez-vous déjà quitté ou refusé un emploi à cause d’un manque de flexibilité ou de mobilité?

Veuillez partager votre expérience dans la section commentaires.


Catégorie: Actualités, Faits divers,