iStock_000020726908XSmall.jpg

Trouver un emploi après 50 ans

Nancy B-Pilon|

Une publicité datant d’une quinzaine d’années montrait deux jeunes retraités profitant de leur « liberté 55 » sur un voilier. Aucun souci financier à l’horizon. La réalité est tout autre. Que ce soit le besoin d’accomplissement, l’ennui, une mise à pied ou des préoccupations financières, plusieurs facteurs poussent les gens de cinquante ans et plus à se chercher un nouvel emploi.

Trouver un emploi n’est déjà pas une mince tâche. Qu’en est-il lorsque l’on est, de surcroît, en compétition avec la jeunesse et les nouvelles technologies?

Les atouts des têtes grises

Les personnes âgées de cinquante ans et plus ont des qualifications et des atouts recherchés par différentes entreprises. Elles sont souvent fidèles à leur employeur, ayant occupé le même emploi pendant plusieurs années. Mais il y a aussi…

  • Leur taux d’absentéisme est par ailleurs très faible. N’ayant pas de jeunes enfants, les « aînés » sont maîtres de leur temps et ne risquent pas de devoir quitter en catastrophe parce que le petit dernier est s’est foulé une cheville dans la cour d’école. Les congés de maternité sont aussi loin derrière eux.
  • Ils sont dotés d’expériences souvent transférables dans d’autres domaines. Par exemple, une dame ayant passé sa carrière à lire des patrons de vêtements pourrait facilement lire des plans de coupe de feuilles d’acier. Il faut seulement réaliser que les connaissances et les compétences sont applicables à d’autres tâches.
  • Leur français est impeccable.
  • Les personnes plus âgées possèdent un bon réseau de contacts et sont généralement à l’aise avec le public.

Les difficultés rencontrées

Le recrutement coûte cher aux entreprises et les employeurs préfèrent engager un employé plus jeune en misant sur le fait qu’il demeurera en poste longtemps.

Aussi, une bonne majorité de gens dans la cinquantaine ont occupé le même emploi pendant plusieurs années; elles n’ont donc aucune idée des avenues à prendre et des démarches à suivre pour se dégoter un boulot.

À la suite d’une mise à pied, un employé pourrait rechercher le même type d’emploi avec le même genre de conditions. En se restreignant de la sorte, elles se ferment des portes et passent à côté d’occasions qui pourraient être intéressantes.

Quelques trucs…

  • Mettez à jour votre curriculum vitae en mettant l’accent sur vos réalisations plus que sur vos compétences techniques.
  • Diffusez votre recherche d’emploi; utilisez votre réseau et vos contacts.
  • Envisagez une réorientation de carrière; de nouvelles portes s’ouvriront à vous.
  • Misez sur vos talents! Vous excellez dans les petites rénovations? Pourquoi ne pas vous lancer dans de petits contrats en tant que travailleur autonome?
  • Scrutez les journaux et les sites Internet à la recherche d’emplois sur le « marché caché ». Plusieurs offres ne sont pas publiées dans les sections « emploi ». Mais l’annonce de l’ouverture d’une nouvelle usine, par exemple, dissimule un besoin de main-d’œuvre.
  • Visitez votre Centre local d’emploi pour rencontrer un conseiller en orientation qui vous aidera à décrocher l’emploi qui vous convient.

Pour trouver un emploi dans la cinquantaine, il faut se faire confiance et miser sur sa personnalité et ses accomplissements. L’âge peut faire peur à un employeur, mais devant votre assurance et votre expérience, il tombera sûrement sous le charme!


Catégorie: Actualités, Conseils pour la recherche d’emploi, Faits divers, Recrutement et gestion,
 
  • henri guillot

    ce sont de bellles paroles en L,air . en réalité après plus de 1 ans de recherche d’emplois je n’ai rien trouvé. on nous ment, on nous endort avec tous ces discours. la réalité est que les seuls jobs que vous retrouvez , sont mal payés, sont à temps partiel, qoui faire si vous avec encore plusieurs enfants à charge à 57 ans et que vous avez encore 8 ans à faire avant de pouvoir toucher une retraire décente ? . trouver un vrai travail , à temps plein ,rémunéré correctement , … pas facile au delà de 50 ans , encore moins à 57 ans …… pourtant j’ai une grade expérience en TI , mais cela ne joue pas….. les recruteurs s’en foutent, car ils sont souvent soit incompétents, soit ils ont trop de candidats potentiels , plus jeune que vous . … Donc ? il ne reste plus que la soupe populaire … à moins que …??????