job_300x225.jpg

Un emploi grâce à Twitter

Marc Pacanowski|

On me demande souvent s’il est possible de décrocher un emploi par le biais de réseaux sociaux. Difficile de répondre « oui » ou « non ». Tout dépend de quel site Internet on parle. Aujourd’hui, il est toutefois évident que ces réseaux sont incontournables si vous êtes à la recherche d’un emploi. À titre d’exemple, il y a un an, une enquête menée par Harris Interactive aux États-Unis révélait que 45 % des professionnels des ressources humaines utilisent, au moins occasionnellement, les réseaux sociaux pour rechercher des candidats. Vous ne trouverez pas spécialement un emploi correspondant à vos envies et capacités dans les premiers jours, mais les réseaux sociaux vous permettront d’exister sur la toile.

Quand j’ai découvert Facebook et Twitter, fin 2006, rares étaient les internautes connaissant et utilisant ces sites. Aujourd’hui, beaucoup y passent plusieurs heures par jour. À bon escient?
Au 30 avril (dernières statistiques disponibles), 106 millions de personnes étaient abonnées à Twitter, et près de 370 000 nouveaux s’y ajoutent quotidiennement. Ce réseau devrait donc atteindre les 200 millions d’utilisateurs d’ici la fin de l’année. Mais attention, selon diverses enquêtes non officielles, plus de 7 comptes sur 10 sont des fantômes, c’est-à-dire qu’ils appartiennent à des personnes qui n’envoient jamais de message. Twitter espère atteindre un milliard d’abonnés d’ici trois ans. Aucun chiffre officiel n’est disponible concernant les « twitteux » canadiens ou québécois.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le site permet d’envoyer des « tweets », des petits messages écrits de 140 caractères, à des personnes qui vous « suivent », qui ont choisi de lire vos messages. Il faut donc être efficace dans ce qu’on écrit pour être lu longtemps et par beaucoup de monde.
Avant tout, si vous voulez qu’on vous trouve parmi les millions d’abonnés, utilisez vos nom et prénom. Je doute qu’un employeur potentiel vous recrute si votre pseudo est « fleur bleue » ou « twitteux maladif ». Sur votre page, ajoutez une biographie la plus exhaustive possible, reprenant vos meilleures compétences, et un avatar, terme utilisé par Twitter pour désigner une photo, un dessin ou un logo vous représentant. Là encore, choisissez quelque chose qui vous représente, pas la photo de votre chien ou du dernier film d’horreur que vous avez regardé.

Ensuite, vous devrez « suivre » des personnes dont le domaine de compétence se rapproche du vôtre. Utilisez le moteur de recherche de Twitter et vous en trouverez sans encombre. Profitez-en aussi pour jeter un œil à leurs « listes ». Il est également important de ne pas suivre que des spécialistes du marketing de l’internet qui vous abreuveront de publicités. Idem pour les personnes (stars ou non) qui passent leur journée à raconter ce qu’elles mangent, boivent ou regardent à la télévision. Privilégiez la qualité plutôt que la quantité. De votre côté aussi, n’envoyez pas des tweets pour ne rien dire. Choisissez des titres accrocheurs et des informations pertinentes dans votre domaine de compétence. Enfin, ajoutez un lien court (utilisez « bit.ly » par exemple) vers votre site internet ou votre blogue ou vos lecteurs continueront à découvrir votre prose.


Catégorie: Actualités, Conseils pour la recherche d’emploi, Etudiants,