It's great to see our efforts paying off

Unification des ordres comptables : le Québec en exemple!

Workopolis|

par Takwa Souissi

Le mois prochain, les ordres comptables du Québec célèbreront leur deuxième anniversaire d’unification. Autrefois séparés en trois ordres distincts, ils se regroupent désormais sous une seule bannière : l’Ordre des comptables professionnels agréés (CPA).

Et le Québec, pionnier dans cette démarche, inspire le reste du Canada, et son expertise est sollicitée. Le domaine professionnel étant de juridiction provinciale, chaque province doit instaurer une loi afin de donner effet à la volonté de s’unifier. Actuellement, la Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick sont devant le parlement à ce sujet, et d’autres provinces emboiteront le pas au printemps et à l’automne. Une chose est sûre, la belle province est loin devant.

Pourquoi cette unification? Daniel McMahon, président et chef de la direction de l’Ordre des CPA du Québec, énonce deux raisons principales : les normes internationales et l’accessibilité pour le public. « Les normes comptables sont désormais internationales. Si un pays eut avoir de l’influence, il est logique de ne pas diviser ses forces » explique-t-il. Historiquement, les trois ordres étaient plutôt dans une dynamique de concurrence. Par ailleurs, la fusion des ordres de comptables professionnels neutralise la confusion pour le public, qui, au final sera mieux protégé : « Une seule patinoire, un seul arbitre, un seul règlement! » résume avec humour Daniel McMahon.

Pour les membres, l’unification n’a pas chamboulé leur quotidien, bien que quelques mesures de transition aient été mises en place, notamment au niveau du titre professionnel. Par le passé, la fusion des ordres avait été difficile à faire accepter par les membres, en raison de leur attachement à leur titre. Le nouvel ordre regroupe aujourd’hui plus de 36 000 membres, ce qui en fait l’un des plus importants au Québec.

Du côté des programmes universitaires, on note une augmentation de 7% des inscriptions en comptabilité pour cette année. « Les étudiants n’auront plus à se poser de questions ! S’ils veulent devenir comptables professionnels, il y aura qu’une voie à suivre » explique le président de l’Ordre des CPA. Tous les étudiants en comptabilité suivront donc un même programme de formation et subiront les mêmes examens.

Détenir un titre professionnel procure un avantage certain sur le marché du travail. L’office des professions du Québec reconnait par ailleurs un seul titre professionnel en comptabilité, soit celui de CPA. Le taux de placement dans la profession demeure à plus de 99%.


Catégorie: Actualités,