darth.jpg

Votre « boss » est-il Darth Vader?

Annabelle Moreau|

 

Votre chef ressemble étrangement à un personnage de cinéma? Ça vous obsède au point de passer vos journées à essayer de retrouver lequel? Cette liste est faite pour vous :

identifiez votre supérieur parmi ces célèbres patrons du 7e art.

 

Darth Vader — Le manipulateur

Le chevalier servant de l’Empire dans La Guerre des étoiles a choisi de se rallier aux forces obscures pour arriver à ses fins. Prêt à tout pour conquérir le monde et demeurer au sommet, il est manipulateur, machiavélique et très intelligent. Il a toujours des plans secrets (et cache sa vraie nature), sans compter que ses employés sont jetables s’ils ne répondent pas à ses multiples demandes. Il peut donc être dangereux, surtout si vous tenez à lui ravir le haut de la pyramide.

 

Don Vito Corleone — Le redoutable

Chef de la famille Corleone, le padre de la trilogie Le Parrain a bâti son empire à partir de rien et il est maintenant installé confortablement dans le siège du pouvoir. Ses employés en ont souvent peur, et les menaces sont une manière de les rendre dociles et conciliants. Il sait placer ses pions, privilégie les membres de sa famille et possède des alliés dans plusieurs domaines, à la condition que ceux-ci puissent lui rapporter des avantages non négligeables. Il faut savoir flatter ce type de patron dans le sens du poil, et surtout faire ce qu’il demande, sous peine de se retrouver sur la liste de ses ennemis et de vous faire faire « une offre que vous ne pourrez refuser »…

 

Jack Sparrow — L’excentrique

Dans la série de films Pirates des Caraïbes, le capitaine Jack Sparrow commande son navire et ses hommes comme il tient une bouteille de vieux rhum. Souvent déconnecté de la réalité, l’excentrique est brouillon et désorganisé. Rien n’est impossible et tous les trésors sont à sa portée, pense-t-il, mais ce sont ses employés qui font le gros du boulot. Selon son humeur, il peut disparaître sur une île déserte, ou miser son navire dans une partie de cartes. Comme ses ordres sont souvent confus, il faut bien s’assurer des objectifs avec lui avant d’entamer toute nouvelle quête.

 

Albus Dumbledore – Le bienveillant

Directeur de l’école de sorcellerie Poudlard, Dumbledore veut offrir à Harry Potter et ses amis un environnement optimal et la meilleure des formations possibles. La sorcellerie n’a aucun secret pour lui, et c’est un modèle pour ses collègues. Même s’il est situé tout en haut de la tour, son bureau est toujours ouvert, et il ne faut pas hésiter à partager avec lui ses peurs et ses angoisses. En temps de paix, comme en période de guerre, c’est un excellent gestionnaire : il est le premier à voler au front pour protéger ses ouailles.

Miranda Priestly – L’autoritaire

Rédactice en chef du magazine de mode Runway dans Le Diable s’habille en Prada, Miranda Priestly est très autoritaire et elle est tout sauf conciliante. Elle a une influence indéniable dans le monde de la mode et ne cache pas ses ambitions démesurées. Son caractère glacial exaspère ses subordonnées qui sont à la limite de l’épuisement psychologique, tant les ordres et les reproches fusent de toutes parts. Elle peut être cruelle, et son goût pour les carrés Hermès ne saurait nous faire oublier son caractère presque inhumain.

 

Lieutenant Dan Taylor — Le perfectionniste

Tout comme celui de Forrest Gump, votre patron est peut-être un perfectionniste entièrement dévoué à ses fonctions. Le lieutenant Dan Taylor veille sur ses hommes d’une manière à la fois générale et spécifique : spécialiste de la microgestion — il exige que tous ses G.I. aient des bas propres —, son comportement obsessionnel et son code d’honneur interdisent tout laisser-aller. Ses conseils sont cependant les bienvenus : « Surtout ne faites pas de conneries, comme vous faire tuer ».

 

Cléopâtre – L’hystérique

Dans Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, la reine égyptienne se montre sous son meilleur jour au duo gaulois : ses élans de colère et son impulsivité sont comme une seconde nature, surtout que son puissant ennemi César use de tours et de détours pour la déstabiliser et remporter la joute. Son joli nez ne saurait faire oublier le brasier qui la consume, et ses menaces de vous jeter aux crocodiles en cas d’échec ne sont qu’un des nombreux désagréments de son caractère bouillonnant. À part ça, tout va pour le mieux au royaume d’Isis et d’Osiris…

 

Monsieur Burns — Dieu

Le « Patron » par excellence. Du haut de sa tour et de son bureau luxueux, il aime bien épier tous les faits et gestes de ses employés – surtout Homer Simpson — et en martyriser certains, comme le pauvre Smithers, son serviteur loyal à qui il n’hésite pas à demander d’accomplir les tâches les plus avilissantes. Il règne sur Springfield en vrai mégalomane et se définit en fonction du pouvoir qu’il entretient sur ses habitants. Il faut lui faire plaisir si vous voulez développer des relations harmonieuses avec lui, à quoi il répondra : « Excellent ».


Catégorie: Faits divers,