Business woman with futuristic monitor of statistics

Le taux de chômage en léger recul; le marché de l’emploi canadien demeure léthargique

Workopolis|

Pour un cinquième mois d’affilée, les statistiques liées à l’emploi sont en-deça des attentes. En effet, Statistique Canada rapporte aujourd’hui que l’économie canadienne a retranché 2 800 emplois en février 2012, tandis que le taux de chômage a légèrement chuté à 7,4 % (en raison d’une baisse du nombre de personnes à la recherche d’un emploi). La croissance est au ralenti, malgré des gains nets de 121 000 par rapport à 12 mois plus tôt – l’essentiel de cette croissance a eu lieu l’été dernier.

Les jeunes travailleurs ont été les plus touchés par le ralentissement de l’embauche. Le taux de chômage chez les 15 à 24 ans est passé à 14,7 % en février. À l’autre bout de la pyramide démographique, le groupe des travailleurs âgés de 55 ans et plus a connu une hausse de 24 000 emplois.

La répartition des emplois à temps plein et à temps partiel est demeurée essentiellement la même en février. Par rapport à la même période l’an dernier, le nombre de travailleurs à temps plein a augmenté de 1,5 % (204 000 emplois), tandis que le nombre de travailleurs à temps partiel a connu une diminution de 2,4 % (83 000)

Provinces

Le Nouveau-Brunswick a connu la plus forte baisse en février (2 600  emplois). Au Québec, en Ontario et en Alberta, l’emploi est demeuré stable.

Industries

Les plus fortes hausses ont été enregistrées dans les secteurs suivants:

  • finance, assurances, immobilier et location (41 000 emplois)
  • services d’enseignement (17 000 emplois)
  • services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (16 000 emplois)

Et les plus fortes baisses, dans les secteurs suivants:

  • commerce de détail et de gros (37 000 emplois)
  • transport et entreposage (22 000 emplois)
  • soins de santé et assistance sociale (22 000 emplois)
  • administration publique (15 000 emplois)

 

Au cours de la dernière année, les hausses les plus marquées ont été observées dans les secteurs des ressources naturelles (34 000 emplois) et de la construction (26 000 emplois), tandis que le secteur de la fabrication a connu un recul de 41 000 emplois.

 


Catégorie: Actualités RH,