Workopolis: Communiqués de presse

 
Les Québécois se prononcent quant aux bonus en milieu de travail
 

Un sondage Workopolis révèle que 4 Québécois sur 5 croient que les célébrations du temps des Fêtes agissent positivement sur leur milieu de travail

Montréal, le 11 décembre 2006 – Les décorations sont prêtes, les partys de Noël battent leur plein et les cadeaux sont soigneusement emballés. Un nouveau sondage Workopolis révèle que non seulement une majorité de Québécois considèrent les célébrations en milieu de travail comme étant appropriées, mais plus encore, 83 pour cent d’entre eux disent que ces célébrations du temps des Fêtes agissent positivement sur leur environnement de travail. Mais un avertissement s’impose en ce que plus du tiers (36 pour cent) des employés trouvent qu’il n’est pas approprié pour des employeurs de donner des cadeaux à leur personnel.

Selon le sondage administré à des Canadiens sur le marché du travail, seulement cinq pour cent sont d’avis que les célébrations du temps des Fêtes agissent négativement sur leur milieu de travail. Aussi, les femmes sont plus positives (63 pour cent) que les hommes (46 pour cent) à propos des effets bénéfiques des célébrations.

« Le temps des Fêtes est devenue une tradition bien ancrée dans les milieux de travail au Canada et les employeurs se devraient de tirer profit des bienfaits psychologiques de cette période de festivités, » de dire monsieur Bruno Gendron, vice-président, Région de l’Est du Canada chez Workopolis . « Par ailleurs, il est important pour les employeurs de bien comprendre les particularités de leur personnel et de se montrer sensibles aux différentes croyances religieuses ou culturelles. Ce qui importe avant tout c’est de profiter du temps des Fêtes pour célébrer les réalisations de l’année qui vient de se terminer et s’amuser en toute simplicité. »

Trop c’est trop ?

Voici ce que pensent les Canadiens quant à la convenance de certaines activités saisonnières en milieu de travail :

  • Donner des cadeaux aux employés et/ou à leur famille – De toutes les façons de célébrer le temps des Fêtes, ce sont les cadeaux qui recueillent le moins de voix parmi les répondants. En effet, plus du tiers (36 pour cent) des employés considèrent qu’il n’est pas approprié pour un employeur de donner des cadeaux à son personnel. Il est à noter que ce sont les Albertains qui sont le plus favorables à cette pratique (72 pour cent se disant favorables)

« Donner des cadeaux en milieu de travail peut s’avérer périlleux, » d’ajouter monsieur Gendron. « On pourra interpréter de toutes sortes de façons ce qui a été donné, le montant dépensé et qui reçoit quoi. Par conséquent, il vaut mieux organiser une fête pour tous que de donner des cadeaux individuels. »

  • Tenir un party – Sans surprise aucune, il se trouve que la majorité des Canadiens (88 pour cent) trouvent qu’il est approprié de tenir un party à l’occasion du temps des Fêtes. Les résidents des provinces des Prairies sont un peu moins enthousiastes (seulement 75 pour cent trouvent cela approprié) et il en est de même des travailleurs plus âgés (les 55 ans et plus).
  • Décorer le milieu de travail – 82 pour cent sont favorables pour ce qui est de décorer leur milieu de travail, les Canadiens des provinces de l’Atlantique étant les plus enthousiastes à ce chapitre (91 pour cent s’étant exprimé en faveur de décorations en milieu de travail).
  • Réduire les heures de travail ou fermer – 78 pour cent des Canadiens disent qu’il est approprié de réduire les heures de travail ou même de fermer l’entreprise pendant le congé des Fêtes. Seulement les deux tiers des plus jeunes travailleurs (les 18 à 24 ans) sont en accord avec cette pratique, probablement parce qu’ils veulent profiter des Fêtes pour se mériter des revenus additionnels.
  • Donner des bonis – La majorité (70 pour cent) des Canadiens trouvent qu’il est approprié pour leurs patrons de leur donner des bonis, mais les Québécois sont partagés (seulement 58 pour cent se disent en faveur) quant à cette question.

C’est le temps des Fêtes !

Selon les répondants, la plupart des entreprises canadiennes soulignent le temps des Fêtes. Les trois moyens les plus courants auxquels les entreprises ont recours pour créer un esprit festif à cette période de l’année sont :

  • d’organiser un party (70 pour cent);
  • de décorer les bureaux (63 pour cent) et
  • de réduire les heures de travail (53 pour cent).

Moins d’une entreprise canadienne sur dix (sept pour cent) ne souligne aucunement le temps des Fêtes.

 

À propos de Workopolis

Workopolis est le principal fournisseur de solutions de recrutement et de recherche d'emploi par Internet au Canada. Workopolis compte le plus grand nombre de visiteurs uniques et de curriculum vitae affichés au Canada et le double de postes vacants affichés que son plus proche concurrent payant.

Sa gamme complète de solutions, qui s’est méritée de nombreux prix d’excellence, ainsi que l’ensemble de ses produits et services sont offerts aux petites et grandes entreprises partout au pays, en français et en anglais :

  • workopolis.com MC, plus grand site d’emploi au Québec et au Canada, joignant plus d’offres d’emploi, de visiteurs et d’employeurs que tout autre site d’emploi au pays;
  • workopolisCampus.com, plus grand site canadien d’emploi destiné aux étudiants et aux nouveaux diplômés;  
  • RHEnDIrect, la solution d'hébergement de sections carrières corporatives et de gestion de candidatures la plus utilisée au Canada s'appuyant sur les outils et la technologie de workopolis.com.

Workopolis est un partenariat unique et complémentaire formé de Toronto Star Newspapers Ltd. et de Gesca ltée filiale de publication de journaux de Power Corporation du Canada. Les bureaux de Workopolis sont situés à Vancouver, Calgary, Guelph, Toronto, Ottawa et Montréal.

Workopolis est le fournisseur exclusif et officiel de recrutement de candidats en ligne en vue des Jeux olympiques et paralympiques de 2010 à Vancouver (COVAN).

À propos du sondage : L’enquête a été réalisée entre le 30 novembre et le 3 décembre 2006 par le biais d’un sondage national téléphonique omnibus administré par le Centre de recherche Décima auprès d’un échantillon représentatif de 614 travailleurs canadiens d’âge adulte. La marge d’erreur est de +/- 4 %, 19 fois sur 20.   Pour plus amples renseignements : Simon Falardeau Miriam Lauzon Capital-Image Capital-Image Tél. : (514) 739-1188, poste 231 Tél. : (514) 739-1188, poste 235