Workopolis: Communiqués de presse

Pour l’amour du travail
Les résultats d’un sondage récent commandé par Workopolis donnent quelques pistes sur ce que les Québécois recherchent chez un employeur

Montréal (QC), le 9 février 2010 – Il y a de l’amour dans l’air durant le mois de février et cette fébrilité est perceptible dans les milieux de travail de plusieurs Québécois. Un sondage récent, commandé par Workopolis, révèle que près du deux tiers (65 %) des travailleurs québécois aiment leur emploi actuel. Cela représente 12 % de plus que la moyenne nationale. Cependant, 69 % des répondants québécois affirment qu’ils aimeraient davantage leur emploi s’ils recevaient  de meilleurs salaires et avantages sociaux. Un bon équilibre travail-vie personnelle et des occasions d’apprentissage et/ou de développement professionnel terminent ce palmarès des trois éléments essentiels que les répondants recherchent chez un employeur potentiel.

Workopolis est la ressource idéale pour les employés considérant un changement d’emploi et pour les employeurs à la recherche de personnel qualifié. Mario Bottone, vice-président du marketing chez Workopolis, est disponible pour partager son analyse du marché de l’emploi et pour commenter les résultats du sondage.

Quelques questions potentielles :

  1. Qu’est-ce que les entreprises peuvent faire pour augmenter l’amour du travail chez leurs employés et pour conserver les meilleurs talents ?
  2. Quelle province contient le plus grand pourcentage d’employés aimant leur emploi ?
  3. Quels sont les outils disponibles pour aider ceux qui n’aiment pas leur emploi à faire un changement de carrière réfléchi ?

Points intéressants à souligner :

Pourquoi rester : 10 % des Québécois conservent leur emploi actuel puisque celui-ci aide à payer les factures, alors que 12 % ont peur du changement.

  1. L’amour du travail vient avec l’âge : Les Canadiens âgés entre 35 et 44 ans ont plus de chance d’aimer leur travail que ceux âgés entre 25 et 34 ans.

Les Québécois prennent les questions de salaire et d’avantages sociaux le plus à cœur, alors que les résidants des Prairies préféreraient un meilleur équilibre travail-vie personnelle.

À propos du sondage:
Le sondage national téléphonique omnibus de Workopolis Pour l’amour du travail s’est effectué par la firme Harris/Decima entre le 21 et 24 janvier 2010 auprès d’un échantillon de 577 travailleurs canadiens. La marge d’erreur est de +/- 4,1 %, soit 19 sur 20.

Pour plus de renseignements ou pour demander une entrevue, veuillez communiquer avec :

Caroline Grutman / Miriam Lauzon
Capital-Image
cgrutman@capital-image.com / mlauzon@capital-image.com
514 739-1188, poste 232 / 235