Workopolis: Communiqués de presse

« La décennie de la chasse aux talents » est amorcée
La métamorphose du marché de l’emploi pousse les RH à se tourner vers le marketing;
Workopolis introduit une nouvelle solution de recrutement pour venir en aide aux employeurs

Toronto (ON), le 11 mai 2010 – Le marché québécois et canadien de l’emploi se transforme au gré du redressement économique et des changements démographiques et permet désormais aux employés qualifiés de prendre contrôle de la situation, ce qui en revanche pousse les employeurs à chercher de nouvelles solutions pour séduire les meilleurs talents. Selon Workopolis, l’année 2010 indique le commencement de « La décennie de la chasse aux talents », une période qui demandera aux organismes à mieux se faire valoir auprès des candidats qualifiés, et ce, aussi vigoureusement qu’ils font la promotion de leurs produits et services.

« Les temps changent, du temps du taux de chômage élevé associé à la récession, nous serons désormais témoins d’une tendance allant à la pénurie de talents qualifiés, tendance qui préoccupera les entreprises pour les années à venir », a déclaré Gabriel Bouchard, président et chef de la marque de Workopolis. « Les jours où une entreprise pouvait simplement afficher un poste et choisir un employé qualifié parmi plusieurs candidatures reçues sont révolus. Les entreprises devront à présent maintenir une communication constante et mieux capter l’attention afin d’encourager les meilleurs talents à poser leur candidature. » 

Workopolis se positionne en tête de son industrie en lançant l’Optimiseur de marque d’employeur, la première solution de ce genre dans l’industrie du cyber-recrutement. Cet outil va au-delà du simple affichage de poste en permettant à l’employeur de vraiment communiquer ce qui le distingue aux candidats potentiels. L’Optimiseur de marque d’employeur est un outil Web qui offre aux employeurs une solution facile à utiliser et qui leur permet de capter l’attention des candidats présentement à la recherche de nouvelles opportunités, de rester en contact avec les employés intéressés par l’entreprise, et de contribuer à bâtir leur marque d’employeur. 

Les candidats qualifiés prennent le contrôle
Les candidats potentiels pour certains postes-clés sont devenus à la fois sélectifs et sophistiqués lorsque vient le temps de trouver leur prochain employeur. Une nouvelle étude effectuée pour le compte de Workopolis par la firme Harris/Decima a établi 10 informations importantes pour les candidats qualifiés au sujet de potentiels employeurs dont voici les 3 plus importants :

  • Un bon équilibre travail/vie personnelle (78 %),
  • Des salaires/avantages sociaux concurrentiels (71 %) et
  • D’excellentes relations avec l’employeur/les collègues (71 %).

« Les candidats qualifiés sont devenus de plus en plus perspicaces dans leurs critères de recherche et se questionnent à propos de certains aspects du travail tels que la culture d’entreprise et les opportunités de développement personnel et professionnel, ainsi que les aspects plus classiques comme le salaire et le titre du poste », a mentionné M. Bouchard. « Ces  candidats sont en situation de force dans le marché de l’emploi et sont à la recherche d’opportunités les permettant de se mettre en lumière – ils veulent se sentir appréciés. Ce qui veut dire que les employeurs se retrouvent avec un défi de communication plus important afin de les inciter à soumettre leur curriculum vitae. »

Workopolis a revisité l’image et la fonctionnalité de son site au cours d’un repositionnement de marque ayant pour thème « Mettez-vous en lumière ». Cette nouvelle fonctionnalité permet aux entreprises de créer leur propre marque d’employeur et de partager avec les candidats ce qui les distingue des autres entreprises avec des attributs tels que l’équilibre travail/vie personnelle, le lieu de travail, la formation et plus encore.  

Les RH doivent s’inspirer des stratégies de marketing
Une des raisons pour lesquelles il est devenu difficile de dénicher des candidats qualifiés réside du fait que la plupart d’entre eux, bien qu’actif dans la recherche d’information sur leur prochain employeur, ne sont pas nécessairement rendu à l’étape de soumettre leur candidature. En fait, les recruteurs ont réalisé que les candidats idéaux possèdent déjà un emploi. Un sondage récent effectué par Workopolis et l'Association des professionnels en ressources humaines (APRH) auprès des professionnels de la gestion des ressources humaines au Canada a démontré que 97 % des répondants ont exprimé un désir d’obtenir les outils nécessaires leur permettant d’entrer en contact avec ce type de candidats. Trois quarts de ces répondants (75 %) ont également déclaré qu’il était particulièrement crucial d’entrer en contact avec des candidats avant même qu’il deviennent activement à la recherche d’un emploi Cette tendance s’explique du fait que lorsque vient le temps d’embaucher pour des postes difficiles à combler, les meilleurs candidats sont presque toujours employés. 

Pour parvenir à intéresser ce type de candidats, les employeurs ont besoin d’une approche similaire à celle du marketing plutôt que celle utilisée par le recrutement traditionnel. 

« Les employeurs doivent savoir maintenir une marque d’employeur forte dans le marché de l’emploi », a souligné M. Bouchard. « Une marque d’employeur peut contribuer à créer l’impression que, même pour ceux possédant déjà un emploi et magasinant de temps à autre sur Workopolis, vous êtes un employeur de choix, une entreprise pour laquelle ces candidats voudraient travailler et demeurer en contact. »

Les 10 règles les plus importantes pour la décennie de la chasse aux talents
Workopolis a établi les 10 règles les plus importantes pour la décennie de la chasse aux talents, incluant des conseils pratiques pour les employeurs et les candidats. Celles-ci sont disponibles sur www.workopolis.com.

À propos des sondages :
Le sondage de l'Association des professionnels en ressources humaines s’est effectué en ligne au cours du mois de février 2010 par l’APRH en conjonction avec Workopolis auprès de 1022 membres de l’ARPH.

L’étude réalisée par la firme Harris/Decima s’est effectuée par teleVox, un sondage omnibus par téléphone, entre le 22 avril et le 2 mai 2010, auprès d’un échantillon de 1095 travailleurs canadiens. La marge d’erreur est de +/- 3,0 %, soit 19 fois sur 20.

À propos de Workopolis :
Workopolis permet aux employeurs et candidats canadiens de communiquer entre eux comme nulle part ailleurs en jumelant des outils de marque d’employeur uniques avec le plus grand bassin de CV en ligne. Grâce à l’envergure et la réputation de www.workopolis.com, en partenariat exclusif avec certains sites communautaires tels que les médias sociaux et les applications pour cellulaires, Workopolis permet aux employeurs de communiquer avec les candidats qualifiés, permettant ainsi à tous deux d’évaluer eux-mêmes s’ils sont faits l’un pour l’autre.

De propriété et d’exploitation canadiennes, Workopolis a élargi son effectif à 200 employés d’un bout à l’autre du Canada depuis l’année 2000. Workopolis est le résultat d’un partenariat entre les sociétés Toronto Star Newspapers Ltd et les Propriétés numériques Square Victoria Inc., une filiale de Power Corporation Canada.

Workopolis a été choisie pour être la toute première organisation à se distinguer comme meilleure entreprise en émergence dans le cadre du Palmarès des 10 cultures organisationnelles les plus admirées au Canada.

-30-

Pour plus de renseignements, pour recevoir un exemplaire des 10 meilleures règles pour la décennie de la chasse aux talents ou pour demander une entrevue, veuillez communiquer avec :

Miriam Lauzon
Capital-Image
514 739-1188, poste 235
mlauzon@capital-image.com